Getty Images/iStockphoto La saison des REER est une bonne occasion d’apprendre les notions de base en matière d’épargne.

Qui comprend la grande variété de placements et de comptes d’épargne offerts sur le marché, leurs particularités et leurs avantages respectifs part certainement avec une longueur d’avance quand la saison des REER arrive, en février de chaque année.

Question de démêler REER, CELI, REEE et autres sigles qui peuvent paraître obscurs aux non-initiés, voici un guide non exhaustif en répertoriant quelques-uns.

REER

(régime enregistré d’épargne-retraite)

Un REER est une fiducie juridique enregistrée auprès de l’Agence du revenu du Canada qui permet aux Canadiens de mettre de l’argent de côté en prévision de leur retraite. Les cotisations à un REER sont accumulées à l’abri de l’impôt, ce qui veut dire que l’argent et les gains en capital réalisés ne seront imposés qu’au retrait. Un avantage non négligeable : les cotisations sont déductibles du revenu imposable.

REEE

(régime enregistré d’épargne-études)

Le REEE permet de mettre de l’argent de côté à l’abri de l’impôt en prévision des études d’un enfant. Aujourd’hui, il n’y a plus de plafond annuel de cotisation par enfant. De plus, le plafond de cotisation à vie est établi à 50 000 $, la période de cotisation est de 31 ans et le REEE peut rester ouvert pendant 35 ans.

CELI

(compte d’épargne
libre d’impôt) 

Le CELI reste mal connu. Il s’agit d’un compte d’épargne enregistré qui permet aux contribuables de gagner un revenu de placement sans payer d’impôt. Les cotisations versées dans le compte ne sont pas déductibles du revenu imposable, mais les cotisations et les revenus retirés du compte ne sont pas imposables.

Ce type de compte peut généralement comprendre le même genre de placements qu’un régime enregistré d’épargne-retraite, y compris des fonds communs de placement, des titres cotés en Bourse, des CPG, des obligations et certaines actions de petites entreprises. Un montant additionnel de 5 500 $ peut être versé dans le CELI depuis le 1er janvier 2017, pour un total de 52 000 $ si on n’y a jamais cotisé.

Fonds commun de placement 

Un fonds commun de placement est un placement qui regroupe l’argent de nombreux investisseurs et qui est investi dans des actions, des obligations et d’autres types de titres.

CPG

(certificat de placement garanti) 

Un CPG est un placement à revenu fixe qui génère des intérêts et qui garantit le placement initial à l’échéance. La durée du CPG peut varier de 30 jours à 10 ans, et le CPG peut avoir différentes caractéristiques répondant à divers objectifs.

CRI

(compte de retraite immobilisé)

Comme il n’est pas permis de convertir la rente de retraite d’un ancien employeur en argent, il est suggéré de la transférer dans un compte de retraite immobilisé.

FERR

(fonds enregistré de revenu de retraite)

Les Canadiens doivent fermer leur REER avant la fin de l’année au cours de laquelle ils atteignent l’âge de 71 ans. Ils peuvent transférer les montants dans un fonds enregistré de revenu de retraite, qui ressemble au REER, mais duquel ils doivent faire un retrait minimum chaque année.

FRG

(fonds de revenu viager)

Le fonds de revenu viager ressemble au FERR, mais les fonds proviennent d’un plan de retraite, ou encore d’un REER immobilisé ou d’un CRI.

Aussi dans Économie :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!