Après avoir connu une année record, le commerce de détail québécois (100 G$ de chiffres d’affaires, soit + 6,6 %) devrait enregistrer une croissance moindre en 2011. «On table sur une croissance de 3 à 3,5 %», déclare Gaston Lafleur, président du Con­seil québécois du commerce de détail (CQCD), qui présentait hier le bilan annuel du secteur.

Les commerces les plus porteurs ont été les stations-service (+ 21 % grâce à la hausse du prix du baril), l’automobile (+ 10 %, surtout grâce aux VUS) et l’alimentation (+ 5 % avec la hausse du prix des denrées de base). Dans l’alimentation, la hausse des prix a été quatre fois plus rapide que l’inflation. L’arrivée de trois Walmart Supercentres en 2011 avec des rayons d’épicerie pourrait exercer une pression à la baisse, indique le CQCD. Le premier devrait ouvrir à Terrebonne sous peu.

Principale ombre au ta­bleau, l’endettement ne ces­se d’augmenter. Il atteint désormais 144 % du revenu disponible des Canadiens. L’hypothèque arrive en tête des dettes, mais c’est la hausse vertigineuse des dettes liées à la consommation (41,8 % du revenu disponible des ménages) qui inquiète les associations de consommateurs.

Aussi dans Économie :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!