Chantal Lévesque/Métro Avec l’arrivée du nouveau CHUM et le recouvrement imminent de l’autoroute Ville-Marie, on a dû réaménager la station Champ-de-Mars.

Pour souligner le 50e anniversaire du métro de Montréal cette année, Héritage Montréal propose aux Montréalais de découvrir leur quartier grâce à une série de parcours ArchitecTours consacrés aux stations de métro.

Selon Nancy Dunton, membre du CA d’Héritage Montréal, les Montréalais ne prêtent pas suffisamment attention aux stations de métro qu’ils empruntent chaque jour.

«C’est un peu trop métro, boulot, dodo, lance-t-elle en riant. Ouvrez les yeux, regardez autour de vous le matin quand vous vous retrouvez sur la plateforme. Posez-vous au moins la question : pourquoi? Pourquoi ont-ils utilisé ce matériel? Pourquoi la station a-t-elle cette forme?»

Pourtant, comme l’indique Mme Dunton, le réseau mont­réalais se démarque des autres dans le monde. Chaque station a été conçue par un architecte différent, alors que les stations sont souvent identiques dans les autres métropoles. L’intégration d’œuvres d’art public dans la conception de certaines stations a aussi attiré l’attention à l’international, d’après elle.

«Les stations de métro, on les tient complètement pour acquis, tant leur présence que leur architecture. On est tous trop préoccupés, on est tous en train de regarder nos téléphones intelligents.» – Nancy Dunton, membre du CA d’Héritage Montréal

L’idée des ArchitecTours de cette année est d’examiner la relation entre les stations de métro et le quartier où elles se trouvent.

«Dans ces visites, on ne parle pas exclusivement des stations de métro en tant qu’objet ou en tant que bâtiment. On veut aussi réfléchir à l’influence que ces stations de métro ont eue sur leur quartier», explique Mme Dunton.

Peu de gens pensent à l’incidence d’une station de métro sur un quartier, mais ils en sont conscients, fait-elle remarquer. «Chaque personne qui cherche à louer un appartement ou à acheter un condo se pose la même question: où est la station de métro la plus proche?» illustre-t-elle.

À l’inverse, un quartier peut aussi influencer la conception d’une station de métro. Par exemple, on peut remarquer que la station Pie-X, dans l’arrondissement de Mercier–
Hochelaga-Maisonneuve, semble avoir un immense hall d’arrivée, beaucoup trop grand pour le nombre d’usagers actuel.

«La seule façon de comprendre pourquoi la station est aussi énorme, c’est de comprendre qu’elle a été construite pour accueillir littéralement 10 000 personnes qui arrivaient pour les Olympiques et, par après, pour les matchs des Expos, explique Mme Dunton. La conception de la station de métro a été dirigée par le lieu et le fonctionnement du complexe olympique.»

L’évolution d’un quartier peut aussi entraîner l’évolution d’une station de métro. Avec l’arrivée du nouveau méga-hôpital du Centre hospitalier de l’Université de Mont­réal (CHUM) et le recouvrement imminent de l’autoroute Ville-Marie, on a dû réaménager la station Champ-de-Mars. Un petit pavillon a été ajouté pour construire un tunnel d’accès au CHUM, et l’accès facilité au Vieux-Montréal par le recouvrement augmentera sans doute le nombre d’usagers de la station, avance Mme Dunton.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!