Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

Le nouveau règlement interdisant les nouveaux chiens de type pitbulls à Montréal, adopté mardi au conseil municipal, a suscité plusieurs réactions à l’étranger.

Une pétition a d’ailleurs été déposée lors de la séance du conseil avec 115 000 signatures, provenant principalement des États-Unis et de Toronto. Les signataires menaçaient de «boycotter le tourisme à Montréal» si le règlement était adopté.

Puis, la célèbre chanteuse Cyndi Lauper a aussi pris parole sur le sujet, mercredi, sur sa page Facebook, décrivant l’adoption du règlement comme un «triste jour pour Montréal».

«C’est injuste. Ce ne sont pas les chiens qu’il faut bannir, ce sont ceux qui les élèvent et souvent les maltraitent qu’on doit bannir. Des milliers de chiens en refuges devront maintenant être euthanasiés et retirés de leur maison», a-t-elle écrit.

La chaîne française d’information en continue LCI d’ailleurs repris le cri du coeur de la chanteuse sur son site internet.

capture-decran-2016-09-29-a-14-57-51

L’actrice Sophia Bush a également fait part de sa dissension à l’égard de ce règlement.

«Je suis dévastée que ce règlement ait été adopté. Ce n’est pas éthique. (…) Des milliers de chiens dans des refuges n’auront pas la chance d’être adoptés», écrit-elle.

Certains sites de nouvelles à l’étranger ou blogues ont également écrit sur le sujet.

Notamment Slate Magazine:

capture-decran-2016-09-29-a-13-58-54

Texte dans lequel l’auteure explique que, selon plusieurs associations, il est «mal avisé d’attribuer [la mort de la Montréalaise Christiane Vadnais] à une race entière de chiens».

Le blogue animalier The Dodo s’en est également pris au règlement avec un titre incisif «Montréal vient de condamner à mort des milliers de chiens».

capture-decran-2016-09-29-a-14-30-54

Vice Canada a également fait un éditorial sur le sujet. L’auteur affirme qu’il n’y a «rien qui prouve que les morsures de chiens et les attaques envers les humains son réduits par ces bannissements». «C’est presque cliché de dire ça, mais le vrai problème, c’est les propriétaires merdiques, pas les  »mauvaises » races», dit-il.

capture-decran-2016-09-29-a-15-29-04

Il explique que l’Ontario a banni les pitbulls en 2005, mais que dans la ville de Toronto, bien que les morsures de pitbulls ont diminuées, les morsures de chiens toutes races confondues ont en fait augmentées depuis 2012, atteignant un sommet en 2013 et 2014.

L’opposition à la Ville de Montréal s’inquiète de la réputation de Montréal à l’international à la suite de ces réactions. «Nous sommes très inquiets des conséquences qu’aura cette décision du maire Coderre sur la réputation de Montréal. Le bannissement des pitbulls est un vieux débat et les villes qui avaient adopté un tel règlement font présentement marche arrière. Encore une fois, Montréal est en retard et personne ne se gêne pour le souligner», a déploré Sterling Downey, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de gestion animalière.

Règlement
Le règlement interdit l’adoption de nouveaux chiens de type pitbulls à Montréal à partir du 3 octobre. Les propriétaires actuels devront se procurer un permis spécial pour conserver leur bête et se soumettre à certaines conditions. Si la demande de permis spécial n’est pas faite avant le 31 décembre, le pitbull pourrait être capturé et euthanasié. Le chien, toute race confondu, qui a mordu sans causer la mort, pourra être déclaré dangereux et pourrait recevoir l’ordre d’être euthanasié. S’il cause la mort, il fera systématiquement l’objet d’un ordre d’euthanasie.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!