MONTRÉAL — Les enquêteurs de la Section des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont procédé au rapatriement en sol canadien d’un homme considéré comme un dangereux criminel, vendredi.

Âgé de 54 ans, Septimus Neverson fait face à 54 chefs d’accusation, dont meurtre, tentative de meurtre, enlèvement et vol qualifié.

Selon la police, il aurait participé à 13 fois à des violations de domicile avec agression entre 2006 et 2009, à Montréal et à Laval.

Selon le mandat d’arrestation, Neverson serait notamment relié au meurtre de l’artiste-peintre Jacques Sénécal, tué lors d’une violation de domicile à Laval en 2006.

Il a été arrêté au mois de février 2015 par les autorités de Trinité-et-Tobago, à la demande du SPVM, en vertu d’un mandat d’arrestation international.

Les autorités avaient ensuite entrepris des démarches d’extradition pour qu’il soit jugé à Montréal.

Septimus Neverson, qui est arrivé à l’aéroport Montréal-Trudeau, vendredi, doit comparaître samedi, par vidéo-comparution.

Il n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. Il avait été déclaré coupable de l’homicide involontaire de Jean-Guy Gauthier en 1998.

Celui-ci avait été abattu, l’année précédente, dans sa résidence de Pointe-Saint-Charles, un quartier du sud-ouest de Montréal, lors d’une autre violation de domicile.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!