Plusieurs leaders de la communauté autochtone ont pris part, mardi à Montréal, à la traditionnelle marche annuelle pour les femmes autochtones disparues et assassinées, qui se tient dans plusieurs villes du Canada depuis 11 ans. Si plusieurs se félicitent qu’une enquête publique ait finalement été enclenchée par Ottawa après des années de revendications, plusieurs inquiétudes demeurent.

L’Association des Femmes Autochtones du Canada déplore le soutien limité offert aux familles et aux survivantes participant au processus d’enquête et le fait que l’enquête ne fournisse pas l’option aux familles de rouvrir les cas au niveau juridique.

Femmes Autochtones du Québec appelle également le gouvernement Couillard à faire sa propre enquête «qui examinerait la nature de la violence systémique, ainsi que les pratiques policières dans la province, notamment à la lumière des cas d’abus policiers envers des femmes autochtones à Val-d’Or».

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!