La grève des employés du Vieux-Port se poursuit. Les membres du Syndicat des employés du Vieux-Port de Montréal (SEVPM) ont rejeté, mercredi, l’entente de principe qui avait été convenue dans les derniers jours entre l’employeur et le syndicat.

Par communiqué, l’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec, souligne que l’entente a été rejetée au terme d’un vote serré.

«Les quatre derniers mois n’ont pas été faciles pour les membres. Les membres ont fait le choix de rejeter l’entente de principe. Nous respectons ce choix et poursuivrons la grève telle que mandatée par les membres présents», a souligné Konrad Lamour, président du SEVPM, par communiqué.

Quant à l’employeur, la Société du Vieux-Port de Montréal, elle se dit «consternée quant au rejet de l’entente de principe». «Nous avions en main une entente de principe acceptée par les deux parties et recommandée par le syndicat à ses membres afin que tous puissent revenir au travail. Cette entente était considérée comme satisfaisante par les deux parties,» dit-elle.

La Société du Vieux-Port indique que l’entente de principe prévoyait une augmentation de 12% sur 5 ans de même qu’une indexation des structures salariales de 1% par année ainsi qu’une bonification des congés pour les employés à temps partiel. «Elle reprenait également l’offre initiale de la Société, soit la création d’un comité paritaire en partenariat avec le syndicat pour analyser l’état de la rémunération globale des emplois syndiqués par rapport au marché», ajoute-t-elle.

Le syndicat se dit disposé à rencontrer l’employeur prochainement afin de convenir d’une nouvelle entente, mais «pour ne pas compromettre le processus de négociation» il ne dévoilera pas publiquement les points qui demeurent en litige.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!