TC Media Frédéric Faddoul Laurence Lavigne Lalonde

Le candidat à la chefferie de Projet Montréal, Guillaume Lavoie reçoit un 11e appui d’élu du parti dans un contexte d’exacerbation des rivalités.

Mercredi c’est la conseillère de Maisonneuve–Longue-Pointe, Laurence Lavigne Lalonde, qui a apporté son soutien à Guillaume Lavoie. Ce dernier se mesure à Valérie Plante et François Limoges pour devenir le prochain chef de Projet Montréal.

«J’offre mon appui à la candidature de Guillaume Lavoie, d’abord et avant tout, pour son ouverture. Guillaume est une personne qui va à la rencontre des gens de tous les horizons pour s’inspirer. Il s’abreuve de différents points de vue afin de pouvoir prendre la meilleure des décisions pour l’intérêt général», a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

«La campagne négative menée par un certain groupe contre Guillaume depuis quelques jours n’est ni représentative de qui est véritablement Guillaume Lavoie, ni à la hauteur de ce à quoi doit aspirer Projet Montréal», a-t-elle ajouté.

La campagne négative à laquelle fait référence l’élue de Projet Montréal prend notamment la forme d’une lettre qui circule sur internet. On peut notamment y lire: «Guillaume Lavoie est un homme brillant, articulé, parfaitement bilingue, travaillant et discipliné. Mais certaines de ses positions – notamment sur le transport en commun, le paiement des taxes et des impôts et l’économie collaborative (AirBnB, Uber, etc.) sont carrément inspirées du néolibéralisme …S’il réussit, il transformera un parti qui œuvre depuis des années avec des valeurs plutôt de gauche en son contraire».

L’élection du nouveau chef aura lieu le 4 décembre prochain. D’ici là, au moins un débat aura lieu entre les trois aspirants, dimanche 30 octobre à 13h, au Collège de Maisonneuve.

Guillaume Lavoie a jusqu’ici reçu l’appui de 11 élus du parti, loin devant Valérie Plante. L’élue du centre-ville a reçu cinq appuis d’élus du parti, contre aucun jusqu’ici pour François Limoges, élu dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, au même titre que le meneur de la course. Jusqu’ici six élus de Projet Montréal n’ont pas encore pris position.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus