Mario Beauregard/Métro

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) étudiera la possibilité de concevoir un nouveau corridor de transport collectif dans l’axe des autoroutes 20 et 25.

C’est le ministère des Transports du Québec (MTQ) qui lui a demandé de réaliser de telles études pour atténuer les impacts du vaste chantier de réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte La Fontaine, dont la date de lancement n’a pas encore été décidée.
L’aménagement de voies réservées et de stationnements incitatifs sera ainsi envisagé dans le corridor compris entre la station de métro Radisson et la rivière Richelieu. Un appel d’offres a pour ce faire récemment été lancé par l’AMT afin qu’un avant-projet soit conçu.

«Le but du mandat confié à l’AMT est, d’une part, de concevoir et d’évaluer les mesures d’atténuation en transport en commun pour la durée des travaux, et, d’autre part, de valider les composantes qui pourront éventuellement être maintenues de manière permanente après les travaux», est-il écrit dans les documents d’appel d’offres.

La construction d’une nouvelle voie de circulation est d’ailleurs envisagée par le MTQ sur l’autoroute 20 ouest, entre l’autoroute 30 et la route 132, du côté gauche. «Il est prévu que cette voie sera construite au cours de la première année des travaux du [MTQ] et qu’elle sera potentiellement réservée aux autobus si la performance est démontrée», rapportent les documents de l’agence gouvernementale.

L’AMT s’est faite avare de commentaires sur ce projet étant donné son stade embryonnaire. «On est aux étapes très préliminaires de ces démarches», a dit sa porte-parole, Fanie Clément St-Pierre.

Le MTQ n’a pas non plus voulu en dire plus, que ce soit sur le tracé ou l’échéancier. «Rien n’est encore déterminé, précisé ou décidé, a insisté la porte-parole du MTQ, Nomba Danielle. C’est le mandataire qui sera retenu pour le contrat qui devra évaluer la pertinence d’une voie réservée et si elle devrait être là de manière permanente ou temporaire.»

Transport 2000, un organisme de défense des usagers du transport en commun, voit d’un bon œil la mise en place de voies réservées et de stationnements incitatifs le long des autoroutes 20 et 25. «C’est très intéressant qu’on veuille favoriser les gens qui veulent entrer en transport collectif à Montréal dans un axe qui est congestionné et qui le sera encore longtemps à cause des travaux à venir», a dit son coordonnateur, Philippe Cousineau Morin. Ce dernier a souligné qu’il y a une demande pour davantage de services de transport en commun sur la Rive-Sud, notamment à Sainte-Julie, où un nouvel agrandissement du stationnement incitatif est étudié.

Construit en 1967, le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine doit faire l’objet d’une réfection majeure au cours des prochaines années. Le projet, qui est inscrit au Plan québécois des infrastructures 2016-2026, est en préparation au MTQ. «Il est trop tôt pour préciser les coûts et les échéanciers ou la date de début du chantier, a dit Mme Danielle. La seule certitude que nous avons en ce moment est que le projet ne sera pas lancé tant que le nouveau pont Champlain ne sera pas construit. [En attendant], on y va étape par étape.»

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus