Josie Desmarais/Métro Michel Leblanc et Gilbert Rozon.

OTTAWA — Le commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, Gilbert Rozon, s’est dit «vraiment, vraiment heureux» de voir le gouvernement libéral injecter 10 millions $ pour l’événement.

«On est à quelques mois des événements, et on était très engagés avec beaucoup d’artistes, donc cette somme nous manquait cruellement, donc on est plus qu’heureux», s’est réjoui M. Rozon en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, mardi.

«Ça ne pouvait pas mieux tomber», a-t-il ajouté.

L’investissement de cette somme a été confirmé dans la mise à jour économique présentée mardi à la Chambre des communes par le ministre des Finances, Bill Morneau.

«Notre gouvernement est fier de s’associer au 375e de Montréal, à la hauteur de 10 millions $ pour soutenir différents projets et pour faire de 2017 une année mémorable», a réagi dans une déclaration écrite la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

«Nous procéderons à l’annonce des projets dans les semaines à venir», a-t-elle ajouté.

En avril dernier, alors qu’il était invité à un événement de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Rozon avait invité le gouvernement fédéral à faire sa part pour financer les festivités du 375e. Il avait alors évoqué un montant de 20 millions $.

La somme annoncée mardi est malgré tout satisfaisante aux yeux du président-fondateur du Groupe Juste pour rire. «Écoutez, moi, je ne vais certainement pas cracher dans la soupe, je suis très content de cette décision-là», a-t-il tranché à l’autre bout du fil.

Avec le 10 millions $ d’Ottawa, le budget total de l’événement passe à 115 millions $, selon Isabelle Pelletier, responsable des relations de presse du 375e. «Ça nous permet de boucler nos livres, notre programmation, et on a super hâte que ça commence en janvier», a-t-elle dit.

La métropole célébrera en 2017 son 375e anniversaire, en même temps que le Canada soufflera ses 150 chandelles.

L’investissement du fédéral est réparti sur deux ans, soit 2016-2017 et 2017-2018, est-il précisé dans la mise à jour économique du gouvernement.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus