Mario Beauregard/Métro Richard Bergeron et Denis Coderre

L’ancien chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a rejoint dimanche après-midi les rangs du parti du maire de Montréal, Denis Coderre.

«J’ai la conviction profonde qu’avec Denis Coderre, Montréal a enfin trouvé le maire qu’il lui fallait», a déclaré M. Bergeron en marge du colloque du parti Équipe Denis Coderre.

M. Bergeron a affirmé que la création du bureau de l’inspecteur général, le rayonnement de Montréal à l’international et la bonne gestion du projet de Réseau électrique de Montréal (REM) l’ont convaincu de se joindre à l’équipe de Denis Coderre, son ancien opposant à la mairie qu’il appelle maintenant «mon bon ami».

«Je reconnais en lui un très grand leader, a expliqué M. Bergeron. J’ai été son concurrent lors des élections de 2013, mais j’ai appris à le connaître depuis ce temps-là. Nous travaillons ensemble depuis trois ans.»

M. Bergeron avait quitté Projet Montréal en 2014 et siégeait sur le Comité exécutif à titre d’indépendant. L’élu de Ville-Marie est responsable de la stratégie du centre-ville au sein du comité exécutif.

Il rejoint deux autres anciens élus de Projet Montréal, Marc-André Gadoury et Érika Duchesne, qui se sont eux aussi joint à l’Équipe Denis Coderre en aout 2015 et en mars 2016, respectivement. Vendredi, le maire de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Russell Copemen, a lui aussi quitté son parti, Coalition Montréal, pour se joindre à Équipe Denis Coderre.

Le maire semblait ravi d’annoncer la venue de M. Bergeron dans son parti. «Il est l’âme de Projet Montréal, c’est sa création. On avait déjà Marc-André Gadoury et Érika Duchese, et maintenant d’avoir Richard démontre à quel point notre administration a toujours misé sur la collaboration.»

Le conseiller de ville du district Jeanne-Mance pour Projet Montréal, Alex Norris, ne s’est pas dit surpris de la décision de M. Bergeron.

«Il se joint à une formation politique qui ne représente pas les valeurs qu’il a défendues quand il était avec Projet Montréal. Alors, bien sûr que c’est triste», a-t-il déclaré.

«Depuis que M. Bergeron n’est plus à Projet Montréal, nous n’avons jamais eu autant de membres, et notre situation financière n’a jamais été aussi bonne. Alors je vous laisse tirer vos conclusions», a-t-il toutefois ajouté.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!