Josie Desmarais/Métro

Projet Montréal souhaite que la Ville réduise sa consommation de sels de voirie. La formation politique déposera une motion en ce sens lors de la prochaine réunion du conseil municipal, le 21 novembre.

«Si on continue d’utiliser autant de sels sur nos routes, les investissements qu’on prévoit faire seront vains. La Ville continuera d’endommager les infrastructures beaucoup plus rapidement qu’elle ne les répare», a indiqué par voie de communiqué le conseiller de François-Perrault, Sylvain Ouellet.

D’après Environnement Canada, l’impact des sels de voiries sur les infrastructures souterraines de la Ville entraîne des coûts cinq fois plus élevés que les opérations d’épandage, a rapporté l’opposition officielle.

Une gestion plus environnementale des sels de voiries est réclamée par Projet Montréal, de même qu’une évaluation du coût indirect de leur utilisation et qu’une nouvelle allocation soit accordée aux arrondissements pour qu’ils modifient leur flotte de véhicules.

L’administration du maire Coderre entend répondre aux demandes de l’opposition officielle au prochain conseil municipal.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus