Métro Guillaume Lavoie.

S’il est élu chef de Projet Montréal, le conseiller municipal Guillaume Lavoie promet de revoir le modèle démocratique en place dans l’arrondissement de Ville-Marie.

C’est ce qu’a dévoilé mardi l’élu de Rosemont–La Petite-Patrie à trois semaines du vote des militants. Il en a ainsi profité pour tirer à boulets rouges sur la loi 22 qui permet au maire de Montréal d’être automatiquement maire de l’arrondissement du centre-ville et de nommer trois des cinq conseillers municipaux de l’arrondissement.

«Depuis trop longtemps, on considère les résidents de Ville-Marie comme des citoyens de seconde classe. Ils n’ont pas leur mot à dire sur le développement de leur quartier parce qu’ils vivent au centre-ville. C’est le cas pour la représentation démocratique, pour le développement des grands projets et pour les grands axes routiers. Cela doit changer», a déclaré Guillaume Lavoie par voie de communiqué de presse.

S’il est élu à la tête de Projet Montréal, puis de la mairie de Montréal, M. Lavoie s’engage en outre à nommer des élus des différents partis et de respecter la parité hommes-femmes au conseil d’arrondissement en attendant que des changements soient apportés par Québec à la loi 22.

Il promet aussi un vaste chantier de sécurisation des artères du centre-ville et de n’utiliser le règlement empêchant les référendums locaux que dans les cas de constructions d’écoles et de logements sociaux.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!