Mario Beauregard/Métro Le café Pacefika, situé au 1443, rue Lambert Closse

Deux médecins pédiatres montréalais viennent d’ouvrir un café. Ils espèrent ainsi amasser des fonds pour offrir gratuitement des services de psychologie et d’orthophonie à des enfants dans leur clinique médicale.

Au Centre de santé Meraki, situé près du métro Atwater, de nombreux enfants ayant des retards de développement ou une variance du genre (notamment des enfants trans) obtiennent des évaluations et du soutien médical. Plusieurs ont aussi besoin de services de psychologie, d’orthophonie et d’ergothérapie. Mais pour les obtenir gratuitement, ils doivent se tourner vers les hôpitaux et les CLSC (centres locaux de services communautaires), où ils sont souvent mis sur des listes d’attente.

«Ça prend parfois 12 mois, 20 mois avant de recevoir les services, déplore le Dr Shuvo Ghosh, pédiatre au centre Meraki. C’est difficile de tolérer que des enfants souffrent pendant aussi longtemps sans recevoir de l’aide.»

Les familles qui cherchent des services plus rapides peuvent payer pour les obtenir dans le secteur privé, notamment au centre Meraki. Mais le Dr Ghosh et sa collègue, la Dre Andreea Gorgos, veulent offrir une solution à tous les parents, peu importe leurs moyens.

Les médecins ont donc lancé un organisme à but non lucratif il y a plus d’un an, en même temps que leur clinique. Afin d’amasser des fonds, ils ont transformé un espace adjacent en café, nommé Pacefika.

«Presque 100% des profits du café iront à la fondation. Nous allons aussi organiser diverses activités de financement. On veut pouvoir payer des psychologues et embaucher plus d’orthophonistes», explique le Dr Ghosh.

Leur objectif est de commencer à donner ces services gratuitement au courant de l’année 2017.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!