Archives Métro Michael Applebaum

MONTRÉAL — L’ex-maire de Montréal Michael Applebaum ne témoignera pas pour sa défense à son procès pour fraude.

L’avocat de M. Applebaum, Pierre Teasdale, a dit mardi au juge de la Cour du Québec qu’il n’appellerait plus personne à la barre après que la Couronne et la défense eurent conclu leurs plaidoyers au septième jour du procès.

Les plaidoiries finales auront donc lieu vendredi pour la Couronne et lundi pour la défense.

Michael Applebaum a plaidé non coupable à 14 accusations liées à la corruption, notamment pour fraude et abus de confiance. Les faits reprochés seraient survenus entre 2007 et 2010, période durant laquelle l’accusé était maire de l’arrondissement Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce.

La Couronne allègue que l’ex-maire — qui a dirigé la métropole durant sept mois, en 2012-2013 — a accepté des pots-de-vin par l’entremise d’un conseiller en échange d’un traitement de faveur à l’égard d’un promoteur immobilier et de firmes de génie.

Plus tôt dans la journée, la défense avait tenté de miner la crédibilité dudit promoteur immobilier.

Robert Stein, un témoin de la Couronne, avait expliqué lundi avoir remis des dizaines de milliers de dollars en pots-de-vin destinés à Michael Applebaum et avait même comparé les échanges d’argent aux intrigues de la série «Les Soprano».

Lors du contre-interrogatoire, la défense a cependant mis l’accent sur les problèmes de consommation de drogue de M. Stein, qui a admis avoir fumé «beaucoup» de marijuana, en avoir fait pousser chez lui et en avoir vendu.

ll avait d’ailleurs refusé de devenir un collaborateur de la police dans l’enquête sur Michael Applebaum, parce qu’il craignait que des enquêteurs découvrent certains éléments de son passé.

(Collaboration Cogeco Nouvelles)

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus