TC Media En plus de membres des familles des victimes, des personnalités politiques étaient présentes.

Une trentaine de personnes se sont rassemblées mardi soir pour commémorer le 27e anniversaire de la tragédie de Polytechnique, qui a coûté la vie à 14 étudiantes le 6 décembre 1989.

Les noms de ces femmes ont été déclamés un par un, au fur et à mesure qu’étaient allumés les 14 faisceaux lumineux situés sur le belvédère du mont Royal. Depuis 2014, ceux-ci sont illuminés chaque 6 décembre au soir.

Les personnes présentes ont auparavant observé une minute de silence et Catherine Bergeron, la sœur de Geneviève Bergeron, une des victimes, a pris la parole. «C’est un drame qui nous a tous émus: stupeur, incompréhension, immense douleur, a-t-elle indiqué. Nous rappelons cette tragédie principalement pour renouer avec nos promesses de travailler à un monde meilleur, de paix et d’égalité. Un travail sans fin, mais un travail que nous devons à ces 14 femmes pour qu’elles ne soient pas mortes en vain.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!