Mario Beauregard/TC Media Gilles Vaillancourt

Le 21 décembre, le gouvernement du Québec a adopté par décret la remise à la Ville de Laval des impôts, intérêts et pénalités payables par Gilles Vaillancourt à Revenu Québec.

Cette somme découle des manquements aux obligations fiscales reliées à des sommes détenues à l’étranger de l’ex-maire déchu.

«Il s’agit d’une question d’équité envers les citoyens de Laval qui ont été les principales victimes dans ce dossier», a affirmé le ministre des Finances, Carlos Leitão.

La ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau, a souligné que le gouvernement souhaitait répondre favorablement à la demande de la Ville de Laval et agir rapidement dans ce dossier.

On sait qu’après l’annonce d’un plaidoyer de culpabilité à trois chefs d’accusation (fraude, complot et abus de confiance), Gilles Vaillancourt a écopé d’une peine de près de six ans de pénitencier le 15 décembre, après avoir déjà passé 2 semaines derrière les barreaux.

Satisfaction
Le maire Marc Demers a salué chaleureusement le geste de Québec.

«C’est un geste d’équité qu’il faut reconnaître et souligner de la part du Gouvernement du Québec envers tous les citoyens de Laval qui ont été des victimes dans toute cette affaire», a déclaré le premier magistrat.

Le maire de Laval a également souligné l’ouverture et la collaboration de Revenu Québec quant à cette décision de renoncer, en faveur des citoyens lavallois, aux sommes des impôts, intérêts et pénalités payables par Gilles Vaillancourt découlant des manquements à ses différentes obligations fiscales.

«C’est une réponse rapide à une requête qui nous apparaissait toute légitime, a conclu le maire. Cela mérite d’être également considéré dans la volonté du gouvernement du Québec de contribuer à réparer les préjudices causés aux citoyens de la Ville de Laval.»

Aussi dans Montréal :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!