Josie Desmarais/Métro Le maire Denis Coderre

L’administration du maire Coderre entend prendre une décision au cours de la prochaine semaine au sujet des lampadaires qui pourraient désormais fonctionner avec des diodes électroluminescentes (DEL).

«Il n’y a pas de décision finale qui a été prise, a affirmé mercredi le maire de Montréal, Denis Coderre, lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif. On est tous conscients de la réalité de la santé, de la sécurité et de l’environnement. On ne part pas en peur.»

Le responsable des transports, Aref Salem, ainsi que le directeur général de la Ville, Alain Marcoux, seront appelés à participer aux dernières discussions, a souligné M. Coderre.

La Ville de Montréal a annoncé au printemps 2015 son intention d’allonger 110M$ afin de convertir ses 132 0000 luminaires extérieurs fonctionnant au sodium haute pression par d’autres s’appuyant sur la technologie DEL de 4000 kelvins, qui contient une grande proportion de lumière bleutée, afin de réaliser des économies et de rendre son système d’éclairage intelligent.

Projet Montréal s’y est opposé en invoquant les risques pour la santé des Montréalais et de même que ceux liés à la pollution lumineuse. Des professeurs du cégep de Sherbrooke, des architectes et même l’Association médicale américaine ont abondé dans le même sens, en préconisant plutôt des ampoules DEL ambrées d’environ 3000 kelvins.

La Ville a mis sur la glace son projet le temps que la Direction de la santé publique donne son avis. Celle-ci s’est prononcée en décembre dernier en statuant de la non-dangerosité des ampoules DEL de 4000 kelvins.

Le maire Coderre a dit comprendre les craintes suscitées par les lumières DEL après avoir consulté des spécialistes s’ intéressés à cette question, dont les professeurs du cégep de Sherbrooke. Il entend s’en tenir aux faits pour prendre la décision finale.

Projet Montréal a pressé le maire mercredi d’éviter le mur-à-mur. Sa chef, Valérie Plante, a souligné qu’une rue résidentielle et une artère commerciale ne doivent pas être éclairées de la même façon.

«Même si c’est plus dispendieux, il faut s’assurer qu’on a le bon éclairage au bon endroit», a-t-elle dit.

 

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!