CIJA - Québec Des propos haineux ont été découverts sur une page Google Docs hébergeant la feuille de présence du club CSLA.

La communauté juive de Côte-St-Luc est inquiète après la révélation de messages à teneur antisémites contre un club de natation local.

Lundi, des propos haineux ont été découverts sur une page Google Docs hébergeant la feuille de présence du club CSLA.

Les noms de plusieurs enfants ont été remplacés par des slogans anti-israéliens et pro-Hezbollah. Une photo d’Hassan Nasrallah, leader actuel du Hezbollah, un parti politique libanais considéré par le Canada comme étant une organisation terroriste, accolé d’une citation haineuse en anglais a également été inséré dans la page.

L’affaire a été prise en main par le Centre consultatif des relations juives et israéliennes-Québec (CIJA-Québec), qui a porté l’incident à l’attention du maire de Côte-St-Luc, Mitchell Brownstein, et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

«Ceux qui ont fait ça ont ciblé ce document sachant que la majorité des enfants qui font partie du club de natation sont juifs. C’est facile à cibler, plus facile que de pirater un site web», a soutenu en entrevue David Ouellette, directeur associé, affaires publiques du CIJA-Québec

«L’histoire récente nous prouve que nous avons raison de prendre ces menaces au sérieux. Nous espérons que le SPVM mènera une enquête en bonne et due forme.»

M. Ouellette indique que c’est le premier incident du genre à survenir à l’endroit de la communauté juive québécoise depuis plusieurs mois.

Pour des raisons de confidentialité, le SPVM a refusé de confirmer le dépôt d’une plainte, mais signale avoir reçu 11 plaintes de crimes haineux et 41 signalements d’incidents haineux après la fusillade à la Grande Mosquée de Québec, en date du 2 février.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!