Après s’être penchée sur plusieurs aspects socio-économiques de la métropole, la Fondation du Grand Montréal entend dresser le portrait des conditions de vie des enfants dans son prochain rapport Signes vitaux qui sera publié en octobre prochain.

«La question de l’enfance semble devenir un thème partagé et inspirant pour la communauté en 2017», a lancé mercredi le président de la fondation, Yvan Gauthier. Ce dernier a entre autres souligné que la Ville de Montréal et la Direction de la santé publique de Montréal ont chacun proposé des initiatives sur les plus jeunes de la société.

Les travaux sur les enfants de la Fondation s’articuleront pour leur part autour de la culture, l’environnement, la santé, la famille, l’éducation et l’économie.

«Ce sera un portrait global sur les enjeux touchant les enfants, a dit M. Gauthier. Pour ce faire, on rassemble tout le monde pour briser les silos. On ne peut pas voir seulement l’enfant et sa famille ou l’enfant à l’école. C’est un ensemble qui est lié au développement de l’enfant.»

«Ce qui est intrigant, c’est qu’on entend tout et son contraire, a ajouté le président de la Fondation du Grand Montréal. Montréal est une belle ville pour les enfants ou Montréal n’est pas une ville adaptée pour les enfants. Alors, essayons de démêler ces perceptions pour voir la réalité avec ces gens qui sont engagés auprès des enfants.»

Même les enfants auront leur mot à dire dans les travaux de la Fondation du Grand Montréal. Celle-ci veut former des groupes de jeunes âgés de moins de 18 ans au cours des prochains mois pour les entendre sur les solutions qu’ils ont à proposer sur les enjeux qui les touchent directement.

Le rapport sur la Fondation du Grand Montréal sur l’enfance servira à guider les autorités publiques dans leur décision, mais aussi à l’influencer dans le choix des projets qu’elle soutiendra au cours des deux prochaines années. La fondation veut assurer un suivi substantiel de ses travaux.

«On veut qu’il y ait des actions et des projets à la mesure du défi que l’on a qui est d’assurer un avenir aux enfants de notre communauté», a fait savoir Yvan Gauthier.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!