Yves Provencher/Métro

En ce 375e anniversaire de Montréal, le journal Métro et le Regroupement des musées d’histoire de Montréal vous présentent des chroniques originales… 100% histoire!

Ce mois-ci, Francine Lelièvre, directrice générale et fondatrice de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, vous invite à faire connaissance avec Louis-Hector de Callière (1648-1703) à qui le Musée doit son nom.

Né de parents issus de la noblesse le 12 novembre 1648 à Thorigny-sur-Vire, en Normandie, Louis-Hector de Callière sera militaire, chevalier, troisième gouverneur de Montréal et gouverneur général de la Nouvelle-France, fonction qu’il occupera jusqu’à sa mort en 1703.

Le gouverneur de Callière est un fin stratège et un négociateur habile auprès des Amérindiens. Il établit d’ailleurs une paix durable entre la Nouvelle-France et les Iroquois; c’est sous son égide que le traité de la Grande Paix sera signé le 4 août 1701 à Montréal avec 39 représentants de nations amérindiennes.

Gouverneur respecté, mais aussi craint par le peuple, Callière aime l’apparat, le luxe, la bonne chère et la bonne société. En 1695, il fait construire sa résidence dit «Château de Callière» sur la pointe de terre située entre le fleuve Saint-Laurent et la petite rivière Saint-Pierre, un lieu fréquenté depuis longtemps par les Amérindiens. Chargé d’histoire, c’est sur ce même lieu qu’avait été érigé le fort de Ville-Marie à l’époque de la fondation de Montréal par Maisonneuve et Jeanne Mance et qu’est érigé Pointe-à-Callière, la cité d’archéologie et d’histoire de Montréal qui célèbre cette année ses 25 ans.

Le 17 mai 2017, le Musée rendra ce site historique accessible lors de l’ouverture au public du Fort de Ville-Marie – Pavillon Québecor. La nouvelle exposition permanente Ici a été fondée Montréal dévoilera alors les traces du passé des premiers arrivants européens a avoir fréquenté ce lieu.

***
Pour en savoir davantage sur le OFF 375: 100% Histoire et pour participer au concours Sur les traces des fondateurs, visitez le site internet des musées d’histoire de Montréal et suivez la page Facebook.

Aussi dans Montréal :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!