Archives TC Media

Alors que s’ouvrait l’Expo 67, il y a 50 ans, les habitants de Montréal et de Longueuil embarquaient pour la première fois dans les rames de métro de la ligne jaune pour se rendre sur l’Île Sainte-Hélène.

Complétée au début d’avril 1967 et ouverte officiellement au public le 28 avril – soit le lendemain de l’ouverture de l’exposition universelle –, la ligne jaune relie les stations Berri-de-Montigny – renommée Berri-UQAM en 1988 –, sur l’île de Montréal, et Longueuil – rebaptisée Longueuil‒Université-de-Sherbrooke en 2003 –, sur la Rive-Sud.

La ligne jaune compte une seule autre station, située sur l’Île Sainte-Hélène. La station portera le nom de l’île jusqu’en 2001, année où elle sera renommée Parc Jean-Drapeau.

Longue de 4,3 km, la ligne jaune est la plus courte des quatre lignes que compte le métro montréalais. Cela ne l’empêche pas de relier deux des cinq stations les plus achalandées du réseau. En effet, selon le rapport annuel 2016 de la Société de transport de Montréal (STM), les stations Berri-UQAM et Longueuil‒Université-de-Sherbrooke se classent en 1re et 5e positions quant au nombre d’entrées, ayant accueilli respectivement 11 928 442 et 7 663 408 usagers l’an dernier.

Inchangée depuis sa construction, la ligne jaune fait l’objet d’un protocole d’entente signé par les maires de Montréal, Laval et Longueuil en 2009. Ce protocole prévoit de nombreux projets d’agrandissement, dont l’ajout de cinq stations sur la Rive-Sud. Aucun projet de prolongement officiel n’a cependant été annoncé par Québec.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!