Le directeur du Service de police la Ville de Montréal (SPVM) se garde de commenter le dépôt d’un projet de loi pour obliger les policiers à porter leurs uniformes complets, au lieu des pantalons de camouflages qu’ils portent depuis 2014 pour protester contre des changements à leur régime de pensions.

«Nous verrons si et quand le projet de loi sera appliqué, mais pendant ce temps, évidemment, nous continuons de négocier avec la Fraternité des policiers et j’espère que nous aurons une entente bientôt», a réagi Philippe Pichet, vendredi matin.

«Depuis le premier jour, j’ai dit à tout le monde que je voudrais que tous mes policiers portent leurs uniformes normaux. C’est très important pour moi», a-t-il ajouté.

Jeudi, le ministre de la Sécurité publique du Québec, Martin Coiteux, a déposé le projet de loi 133, qui prévoit notamment jusqu’à 3000$ d’amende par jour pour un policier ne portant pas l’uniforme réglementaire.

«C’est certain qu’on va se battre devant les tribunaux» pour contester la loi, a déjà annoncé le président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, Yves Francoeur, en entrevue radiophonique au 98,5 FM jeudi.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!