Graham Hughes/La Presse canadienne

Le Consulat général de France à Montréal promet de réduire «drastiquement» le temps d’attente pour les Français installés dans la métropole qui se déplaceront samedi pour voter au second tour de l’élection présidentielle.

Malgré les revendications de plusieurs élus et une pétition qui a réuni plus de 5000 signatures de Français de Montréal, un seul lieu de vote sera à nouveau ouvert pour ce deuxième tour qui opposera Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux candidats arrivés en tête deux semaines plus tôt.

«On n’en a pas le besoin aujourd’hui [d’ouvrir un deuxième lieu]», a indiqué mardi, au cours d’une conférence de presse, la consule générale de France à Montréal, Catherine Feuillet.

Cette dernière a néanmoins dévoilé plusieurs mesures afin de «faciliter l’accès» des 57 842 Français inscrits sur les listes électorales consulaires de Montréal, en mesure de voter.

Des entrées spécifiques
Situé dans l’arrondissement d’Outremont, le Collège Stanislas accueillera à nouveau plusieurs milliers de Français samedi prochain. «On s’attend même à plus de monde», a avancé la consule générale.

Une entrée pour les personnes âgées et à mobilité réduite sera mise en place au croisement de l’avenue Van Horne et du boulevard Dollard. Les parents accompagnés par un enfant âgé de moins de cinq ans ainsi que les femmes enceintes bénéficieront eux aussi d’un accès spécifique, au même endroit.

La majorité des votants sera quant à elle répartie en deux files dans la cour du Collège Stanislas afin «d’accélérer l’entrée». Dans cette même cour, contrairement au 22 avril, des toilettes chimiques seront installées.

Alors que de nombreux bureaux de vote étaient engorgés lors de ce premier tour, le nombre d’isoloirs (2) ne sera pas augmenté. Deux à trois bénévoles seront cependant ajoutés par bureau.

Un premier tour chaotique
Au cours du premier tour, les votants avaient dû patienter de deux à trois heures avant de mettre leur bulletin dans l’une des 24 urnes disposées dans les locaux du Collège Stanislas. Ceux-ci seront à nouveau ouverts de 8h à 20h.

«Attendre n’est jamais quelque chose d’agréable, a affirmé Catherine Feuillet, préférant voir «le positif». Il faut voir le verre à moitié plein. C’est aussi le signe d’une mobilisation et d’un intérêt. Je n’ai pas vu de mouvement d’humeur, de personnes énervées ou agacées.»

Si elle promet un temps d’attente réduit, la représentante de l’État français à Montréal ne s’est cependant pas avancée sur une estimation. Tout Français présent dans l’enceinte de l’établissement scolaire à 20h pourra néanmoins voter, qu’importe l’attente ultérieure, a-t-elle certifié.

Des changements d’ici 2022
Alors que le nombre de Français installés à Montréal ne cesse de grimper – près de 120 000 Français seraient installés dans la métropole -, le Consulat pourrait revoir son dispositif électoral d’ici la prochaine élection présidentielle, en 2022. Un deuxième lieu de vote pourrait alors voir le jour.

«C’est certainement une option qui sera considérée. Il est important de pouvoir faire évoluer les dispositifs», a confirmé Catherine Feuillet.

Le Consulat précise également ne pas pouvoir accueillir d’électeurs dans ses propres locaux, situés au centre-ville de Montréal, en raison de locaux trop «exigües».

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!