MONTRÉAL — Le fils d’âge adulte du maire de Montréal Denis Coderre est accusé de fraude par carte de crédit et d’entrave à la justice relativement à une affaire présumée de cyberdépendance.

Alexandre Coderre fait face à cinq chefs d’accusation, indique un document déposé au palais de justice de Montréal, pour des actes qui auraient été commis entre janvier 2015 et février 2017.

Le jeune homme âgé de 21 ans a été accusé de deux chefs de fraude, en plus de fraude par carte de crédit, fausse déclaration à la police et entrave à la justice pour avoir supposément effacé des données sur son cellulaire à la fin de l’année dernière.

L’enquête a été menée par la Sûreté du Québec.

Un juge de paix a signé la dénonciation à la fin mars, et le jeune Alexandre Coderre a été a accusé par sommation, lundi, la première audience étant prévue dans une semaine.

L’attachée de presse de M. Coderre a indiqué par courriel que la cyberdépendance est à l’origine des actes allégués et que le maire avait lui-même alerté la police.

«Le maire a porté plainte à la police pour une histoire concernant une fraude potentielle de carte de crédit dont son fils aurait été victime. L’enquête a par la suite démontré que son fils souffrait de cyberdépendance, un phénomène qui affecte de plus en plus de familles. Le maire s’en remet au système judiciaire», a indiqué l’attachée de presse, Catherine Maurice.

Mme Maurice a aussi relayé une déclaration du maire, disant qu’il ne souhaitait pas commenter plus amplement et qu’il s’attarderait à «épauler» son fils dans cette «épreuve de cyberdépendance».

«Ma priorité n’est pas de me demander comment je dois réagir comme maire, mais bien comme père, et d’aider mon fils, qui se prend en main présentement, à passer à travers cette épreuve de cyberdépendance», soutient M. Coderre.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!