Les Français de Montréal ont massivement voté ce samedi pour désigner leur futur président de la République.

Dès 9h, comme l’a constaté sur place Métro, des centaines de personnes attendaient à nouveau, parfois sous une forte pluie et parapluie en main, dans les rues à proximité du Collège Stanislas, situé dans l’arrondissement d’Outremont.

Cet établissement scolaire, qui a ouvert ses portes à 8h, accueille les 24 bureaux de vote réservés aux Français de Montréal. Ces derniers ont le choix entre Emmanuel Macron (En Marche) et Marine Le Pen (Front national), les deux candidats encore en lice.

Peu avant midi, même si de nombreuses files pour fluidifier l’attente ont été installées, les électeurs ont dû patienter entre 2h30 et 3h pour réaliser leur devoir civique.

L’attente a commencé à diminuer dès le début de l’après-midi, pour finalement être pratiquement nulle vers 15h.

Un premier tour déjà difficile
À l’occasion du premier tour, les Français de Montréal avaient déjà dû attendre entre deux et trois heures pour mettre leur bulletin dans l’urne. Alors que les locaux devaient initialement fermer à 20h, les autorités françaises avaient permis à toutes les personnes présentes de voter jusqu’à 22h30.

Face à cette situation chaotique, une pétition pour la mise en place d’un deuxième lieu de vote avait été lancée au lendemain du premier tour et avait réuni 5000 personnes. Mais pour des raisons logistiques et de sécurité, le Consulat général de France à Montréal avait refusé cette possibilité.

Durant la semaine, la Consule générale, Catherine Feuillet, avait néanmoins promis un temps d’attente «drastiquement» réduit avec l’adoption de nouvelles mesures.

Deux files prioritaires, l’une pour les personnes âgées et à mobilité réduite, l’autre pour les parents accompagnés d’un enfant de moins de 5 ans, ont notamment été mises en place.

Une nouvelle fois, tout citoyen français présent dans une file à 20h pourra voter, quelque soit le temps d’attente ultérieur, promet le Consulat.

De plus en plus de Français votent à Montréal
Le 22 avril dernier, 22 734 Français installés dans la région de Montréal s’étaient déplacés pour voter, soit près de 6 000 de plus qu’en 2012. Le taux de participation était de 40,51%.

Emmanuel Macron était arrivé en tête à Montréal avec 36,09% des voix. Marine Le Pen avait quant à elle réalisé un score de 6,36%.

Près de 58 000 Français sont inscrits sur les listes électorales consulaires de la circonscription de Montréal. Un chiffre en hausse de plus de 30% depuis le dernier scrutin présidentiel en 2012.

Aussi dans Montréal :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!