Après les attentats qui ont une nouvelle fois frappé Londres, le maire de Montréal, Denis Coderre, a affirmé avoir «un agenda de vigilance continu», mais ne compte pas renforcer la sécurité dans les rues montréalaises dans les prochains jours.

«On a la situation en main, mais on n’est pas à l’abri de rien (sic)», a déclaré lundi le maire de Montréal, qui a précisé que des «fouilles de sacs» sont déjà mises en place.

Alors que se profile le Grand prix de Formule 1 en fin de semaine, Denis Coderre a affirmé «ne pas baisser la garde» et être constamment en relation avec la Gendarmerie royale du Canada, la Sûreté du Québec, le Service de police de Montréal et avec «d’autres agences des autres pays».

«On est à l’affût et tout le monde fait son travail», a précisé l’élu, qui imagine que les attaques au Royaume-Uni ne devraient pas influer sur la fréquentation touristique pendant les prochaines festivités montréalaises.

«Je pense que les gens vont se déplacer quand même, a-t-il affirmé. La meilleure façon de les combattre [les terroristes], c’est de garder notre façon d’être. Il ne faut pas s’empêcher d’être ce qu’on est.»

Dans l’ensemble du Canada, le niveau d’alerte terroriste demeure «modéré» depuis l’attentat au Parlement d’Ottawa 2014. Ce rang signifie, selon le gouvernement fédéral, qu’«un attentat terroriste violent pourrait survenir» et que «des mesures supplémentaires sont en place pour assurer la sécurité des Canadiens.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!