Devimco Immobilier Le projet de revitalisation de l'ancien site de l'Hôpital de Montréal pour enfant.

La Ville de Montréal a décidé de donner le feu vert au projet de développement immobilier de Devimco, qui comprend six tours à vocation mixte, sur le site de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfant.

Elle rejette ainsi une recommandation de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) qui, dans son rapport publié la semaine dernière, avait suggéré de retrancher une tour afin que la superficie des espaces verts soit plus vaste.

«Le retrait d’une tour, comme le recommandait l’OCPM, aurait créé deux problèmes d’importance : l’élimination d’environ 230 logements et la mise en péril de ce centre de services à la population, a indiqué la Ville de Montréal par communiqué. En effet, la moitié des services municipaux proposés sont logés dans le basilaire de cette même tour».

Dans le projet que Devimco a proposé pour réaménager le site qui a accueilli pendant près de 60 ans l’Hôpital de Montréal pour enfant dans l’ouest de l’arrondissement de Ville-Marie, il est prévu de construire six tours de 20 à 32 étages, occupées par un centre communautaire, un hôtel, des commerces et près de 1400 logements. Seule l’ancienne résidence des infirmières sera préservée et restaurée.

Pour augmenter les espaces verts, la Ville fermera partiellement la rue Du Sussex pour ajouter 1000 mètres carrés au parc Hector-Toe-Blake.

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, s’est dite profondément déçue de la décision de la Ville de maintenir les six tours. «Force est d’admettre que les besoins des promoteurs ont passé avant ceux des familles», a-t-elle déploré. Elle disait la semaine dernière que ce projet représentait un test pour l’administration Coderre, dont le Stratégie centre-ville visait entre autres à attirer des familles au centre-ville. «Ça aurait pu être une belle carte de visite pour les familles», a-t-elle laissé tomber.

Mme Plante juge que l’ajout de l’espace vert de la rue Du Sussex ne sera pas suffisant pour combler les besoins des résidants. «Ce sont des bouts de parc, a-t-elle dit. Les citoyens veulent un grand espace vert pour faire des activités», a-t-elle insisté. Elle a rapporté que plusieurs citoyens et organismes entendent s’opposer à ce projet.

La Ville a toutefois retenu la recommandation de l’office visant à augmenter le nombre de grands logements pour les familles dans la tour sociocommunautaire. Leur nombre triplera, a avisé l’administration municipale. Le responsable de l’habitation, Russell Copeman, a indiqué que les programmes d’accès à la propriété seront «adaptés» afin de «favoriser l’arrivée de nouveaux résidents dans le secteur».

Valérie Plante a exprimé des doutes sur la multiplication des grands logements. Elle a dit redouter que les logements de deux chambres à coucher soient désormais considérés comme des logements destinés aux familles. Elle entend demander le nombres précis de grands logements (trois chambres et plus) qui seront construits dans ce projet à la réunion mensuelle du conseil municipal, lundi prochain.

L’ajout d’une école dans le projet, de même que d’un centre communautaire, ont reçu l’aval de la Ville. Celle-ci a fait savoir qu’un comité de bon de voisinage sera créé pour que les citoyens soient avisés de la progression des travaux et des nuisances possibles entraînées par le chantier.

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!