Josie Desmarais | Métro

Une somme de 50 000$ a été accordée jeudi matin à l’organisme Prévention CDN-NDG. Cette aide a été accordée par le gouvernement du Québec dans le cadre du projet de sensibilisation des jeunes à la manipulation et à la victimisation sexuelle.

Cet organisme, créé en 1989, s’occupe de projets communautaires, comme la sécurité urbaine ou le soutien aux personnes vulnérables, dans le quartier Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Selon l’intervenante communautaire chargée de l’hypersexualisation au sein de l’organisme, Fanny Lavigne, l’exploitation sexuelle se retrouve sous différentes formes, comme «la revenge–porn [partage de photos ou vidéos intimes, érotiques ou pornographiques sans consentement], une pratique de plus en plus courante dans nos écoles et qui est l’une de nos préoccupations».

Le député de D’Arcy-McGee, David Birnbaum, assure que la «création d’un réseau d’organismes dans le quartier fait aussi partie du projet pour optimiser la détection des risques d’exploitation sexuelle auprès des jeunes».

Mme Lavigne, quant à elle, insiste sur les facteurs de protections des jeunes tels que l’estime de soi, la capacité à partager son expérience, la connaissance de ses propres limites et la solidarité entre jeunes plutôt que la compétition.

Ce travail a notamment été possible avec la participation de l’école secondaire Lavoie. «Depuis quatre ans, on travaille à l’intérieur de l’école pour être un lieu d’intervention et de prévention, en s’intégrant et en créant des liens de confiance avec les jeunes filles, ajoute l’intervenant communautaire. Les jeunes sont devenus par la suite acteurs dans leurs propres écoles, en se responsabilisant et en s’entraidant.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!