Josie Desmarais

Alors qu’une nouvelle partie de l’autoroute Ville-Marie sera recouverte d’ici la fin de l’année, le maire de Montréal, Denis Coderre, envisage un recouvrement complet des voies rapides, jusqu’au Palais des Congrès, dans les prochaines années.

«Oui, on va le faire», a indiqué mardi Denis Coderre, avant d’évoquer «le début d’une vision» pour Montréal. Ce recouvrement complet, d’une distance d’environ 500 mètres entre le Palais des Congrès et le nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), serait la phase finale d’un premier projet qui a été lancé en 2014 par Québec.

À ce jour, un tronçon de 125 mètres, entre les rues Sanguinet et Hôtel-de-Ville, est en cours de recouvrement. Une centaine de poutres ont été installées pour finaliser en novembre ce chantier qui a débuté au printemps 2016.

«Le fait qu’on commence quelque part envoie un beau message et ça lance le mouvement, a soutenu le maire de Montréal, qui aimerait profiter de l’éventuel agrandissement du Palais des Congrès pour réaliser de tels travaux. «Il n’y a que quelques pas pour appuyer le tout, a-t-il précisé. C’est vraiment sérieux comme approche.»

Québec approuve
Aucun échéancier et aucun budget n’ont cependant été avancés. «Honnêtement, je ne peux pas le dire, a indiqué Denis Coderre. L’important, c’était de commencer le recouvrement et par la suite, on ira plus loin.»

Alors que le ministère des Transports et Québec versent 68M$ pour recouvrir cette nouvelle portion de l’autoroute, le gouvernement provincial voit «d’un bon œil» cette volonté du maire Coderre.

«On est très réceptif à cette possibilité, a confirmé à Métro le député de D’Arcy-McGee, David Birnbaum, rappelant que le premier ministre, Philippe Couillard, avait évoqué cette idée lors de sa campagne électorale en 2013. On parle d’un grand mais d’un beau défi pour ce pôle économique qui prend de plus en plus d’ampleur».

Cette idée a «surpris» Valérie Plante, chef de Projet Montréal. Selon l’élue de Ville-Marie, «la première phase, derrière le métro Champ-de-Mars, ne répond toujours pas aux besoins des Montréalais», puisqu’une bretelle de l’autoroute Ville-Marie ne sera pas recouverte. «Avant de se lancer dans une nouvelle phase, le maire devrait s’assurer de bien faire les choses dans la première», a-t-elle souligné dans un communiqué.

Une «Place des Montréalaises» attendue
À la suite du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie, entre les rues Hôtel-de-Ville et Sanguinet, une nouvelle place publique sera créée. Celle-ci sera nommée, selon une idée soumise par le Conseil des Montréalaises, la «Place des Montréalaises», en hommage aux citoyennes qui ont marqué l’histoire de la métropole. Un concours international d’architecture a été lancé pour l’aménagement de cet espace et les premiers travaux sont lancés en 2020, pour une inauguration en 2022. Ce lieu sera néanmoins ouvert, d’ici-là, au public.

À la mi-novembre, le tunnel piétonnier donnant accès à l’entrée de la station de métro Champ-de-Mars sera également rouvert pour une durée de deux ans. Celui-ci sera ensuite remplacé par une nouvelle structure terrestre, qui reste néanmoins à définir.

Montréal versera 74,4M$ pour l’ensemble de cette réalisation. Un budget qui inclut notamment les études préalables et les travaux de préparation du site. Cette somme a été révisée à la hausse, l’administration s’étant engagée dans un premier temps à débourser environ 30M$. «C’est un investissement qui en vaut la chandelle, a mentionné Denis Coderre, rejetant la question d’un «surcoût». C’est une question de [investir] autrement et de quelque chose qui va être magnifique».

Québec a pour sa part financé le recouvrement actuel de l’autoroute Ville-Marie à hauteur de 68M$.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!