PC Le circuit Gilles-Villeneuve

Des commerçants, appuyés par Projet Montréal, réclament la délocalisation du circuit de Formule E pour les prochaines éditions de l’événement qui se tiendra pour la première fois à Montréal à la fin de la semaine. Une pétition a été lancée.

Depuis la fin de la semaine passée, cette pétition circule chez plusieurs commerçants situés sur la rue Ontario. Ceux-ci tiennent cependant à clarifier leur point de vue. «Nous ne sommes pas opposés à la venue de ce circuit à Montréal», peut-on lire dans la version qui a été mise en ligne lundi après-midi.

Cependant, ces commerçants se désolent, expliquent-ils, des «conséquences néfastes sur [leur] quartier, ses habitants et ses commerçants». «Personne n’a été informé et on a tous été mis devant le fait accompli», clame le patron de la Station Host, Frédéric Cormier, à l’origine de cette initiative. Ce dernier compte déposer cette pétition au cours d’une prochaine séance du conseil municipal.

Installée sur la rue Ontario, cette microbrasserie, tout comme trois autres commerces voisins, a été contrainte de démonter sa terrasse pour une durée de huit jours en raison des deux courses urbaines qui se dérouleront les 29 et 30 juillet. Une lettre déposée par un huissier mandaté par la Ville de Montréal les a informés de cette situation au début du mois.

«On doit enlever nos terrasses et on enlève les stationnements sans aucune concertation. Ce n’est vraiment pas bon pour le business.» – François Martel, copropriétaire du Cheval Blanc

Pour justifier cette demande, l’administration municipale évoque la fluidité de la circulation et le passage de véhicules d’urgence. Les voies de stationnement vont être fermées sur la rue Ontario. Celle-ci servira notamment de voie de détour pour rejoindre le pont Jacques-Cartier, la rue Notre-Dame et le boulevard René-Lévesque étant fermés en raison de la présence du circuit à cet endroit.

Projet Montréal mise sur le circuit de F1
Reprochant le manque de communication de la Ville de Montréal, ces commerçants, qui avaient déjà amassé lundi soir plus de 300 signatures en quelques heures par voie électrique ou papier, réclament la délocalisation de cette course «à un autre endroit de Montréal qui perturbe moins la vie des Montréalais et Montréalaises, la circulation et les activités commerciales avoisinantes.»

Pour Projet Montréal, qui tiendra une conférence de presse sur ce sujet mardi matin, cet endroit est tout trouvé. Alors que Montréal s’est engagée à accueillir durant trois ans l’événement, avec une option de renouvellement pour les trois années suivantes, l’opposition promet, en cas de succès dans les urnes le 5 novembre, d’installer cette course sur le circuit Gilles-Villeneuve, hôte de la Formule 1.

«Il faut écouter les revendications des commerces et des citoyens et les mettre au cœur du processus décisionnel, indique Valérie Plante, chef de Projet Montréal et conseillère de Ville-Marie. Ils ont raison d’être en colère. On dit que Montréal est une ville qui vit l’été, qui accueille beaucoup de touristes. Mais en paralysant le centre-ville, en enlevant des terrasses, des lignes de bus, des places de stationnement et des stations Bixi, ça n’a pas de sens.»

«Il y a un manque d’écoute flagrant de la part de la Ville. Cette course ne va pas disparaître, il faut donc trouver une solution pour minimiser les impacts négatifs.» – Valérie Plante, chef de Projet Montréal

Un avenir flou
Du côté de la Ville de Montréal, on indique ne pas être en mesure de se «prononcer sur l’édition 2018 de la Formule E».

Interrogé à ce sujet, Montréal, c’est électrique, l’organisme en charge de l’événement, reste également flou. «Un des fondements du championnat de Formule E est de tenir des courses en milieu urbain, écrit, par courriel, sa porte-parole, Coralie-Jade Fournier, sans apporter davantage de précisions. Ceci donne au spectacle un aspect unique dans un environnement dynamique.»

Si, effectivement, les 10 villes inaugurales de ce championnat lancé en 2014 avaient créé des circuits urbains, la Fédération internationale de l’automobile (FIA) a autorisé, pour la première fois, la Ville de Mexico à organiser, en mars 2016 puis en avril 2017, la tenue de cet événement sur une version raccourcie du Circuit des frères Rodriguez. Celui-ci accueille également le Grand Prix du Mexique en Formule 1.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!