Graham Hughes | La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Une enquête préliminaire se poursuivra mercredi, à Montréal, pour Michel Cadotte, accusé d’avoir tué sa femme par compassion.

L’homme de 56 ans a été accusé de meurtre non prémédité en février, un jour après que sa femme Jocelyne Lizotte, 60 ans, eut été retrouvée en arrêt cardiaque dans un centre de soins de longue durée.

L’enquête vise à déterminer s’il existe suffisamment de preuves pour tenir un procès. Michel Cadotte a été remis en liberté sous plusieurs conditions plus tôt ce mois-ci.

Le juge a imposé une interdiction de publication sur la preuve et les témoignages entendus.

Deux personnes ont témoigné mardi, une pathologiste et un membre du personnel d’un centre de soins de longue durée de Montréal.

Michel Cadotte était présent en cour et est arrivé à la salle d’audience en compagnie de sa soeur et de celle de Mme Lizotte. Il s’est assis seul au premier rang, prenant tranquillement quelques notes.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!