Collaboration spéciale Les policiers du SPVM travaillent en collaboration avec la CSDM et le Directeur de la protection de la jeunesse à la suite de l'arrestation de Francis Faille.

MONTRÉAL — Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) estime qu’un enseignant récemment épinglé par son unité spécialisée dans les domaines de l’exploitation sexuelle et de la pornographie juvénile pourrait avoir fait plusieurs victimes.

Francis Faille a été arrêté mercredi dernier car il aurait leurré des personnes mineures en plus de leur expédier du matériel sexuellement explicite.

Deux jours plus tard, l’homme de 43 ans a comparu à la Cour du Québec et il a ensuite pu recouvrer sa liberté après s’être engagé à se plier à plusieurs conditions. Il doit notamment s’abstenir d’utiliser internet et d’entrer en contact avec des gens de moins de 16 ans.

Selon le SPVM, le quadragénaire a enseigné à l’école secondaire Édouard-Montpetit de Montréal durant l’année scolaire 2016-2017.

Par la suite, il serait entré en communication avec d’anciennes élèves en échangeant en ligne avec elles. Francis Faille aurait alors demandé à ses interlocutrices d’avoir des relations sexuelles avec lui. De plus, il leur aurait fait parvenir des photographies et des vidéos de ses parties intimes.

Les enquêteurs du SPVM pensent que l’individu aurait pu faire des victimes qui ne se seraient pas encore manifestées.

Ils demandent donc à toute personne qui aurait été ciblée par le quadragénaire de porter plainte officiellement dès que possible.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!