Archives Métro

Alors que Fierté Montréal organisera dimanche son traditionnel défilé au centre-ville de Montréal, l’organisme indique avoir triplé son budget de sécurité pour éviter tout risque d’une attaque.

Cette année, Fierté Montréal a dépensé près de 375 000$ pour la sécurité de son festival, qui se déroule du 10 au 20 août au parc des Faubourgs. Parmi ce budget, qui a triplé par rapport à l’édition 2016, 100 000$ ont été consacrés au seul défilé qui débutera dimanche vers midi, indique Eric Pineault, président de Fierté Montréal.

Ce dernier indique avoir fait appel, pour la première fois, à deux agences de sécurité privées, auxquelles s’ajouteront de nombreux bénévoles.

Après l’attentat avec une voiture-bélier qui a frappé un quartier touristique de Barcelone jeudi, Fierté Montréal promet qu’«aucun véhicule ne pourra arriver à 80 km/h dans la foule». Tout au long du tracé, des murs de béton seront installés et des agents en civil sécuriseront les lieux.

«On ne vit pas dans un État policier et rien n’est encore arrivé en Amérique du Nord, souligne Eric Pineault. On veut que tous les gens, toutes les communautés, se sentent en sécurité et à l’aise.»

La Gendarmerie royale du Canada sera également sur place, en raison de la présence du premier ministre Justin Trudeau, mais également de Philippe Couillard, premier ministre du Québec, et du maire de Montréal, Denis Coderre. «On a travaillé main dans la main avec la GRC», précise Eric Pineault.

Après l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016, la Ville de Montréal et son service de police avaient déjà pris des mesures pour sécuriser les alentours des nombreux festivals organisés dans la métropole. Des murs de béton, chargés de stopper d’éventuels véhicules, ont notamment été mis en place devant les différentes entrées de la Place des festivals.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!