Courtoisie La conférencière et lointaine cousine d'Albert Einstein, Karen Cortell Reisman.

Un peu plus de 100 ans après la création de la théorie de la relativité, une lointaine cousine d’Albert Einstein a raconté à Métro comment la résilience du célèbre physicien a fait de son parcours une source d’inspiration pour les générations qui l’ont suivi.

«Il avait une personnalité forte. Il n’acceptait pas la situation telle qu’elle est. Il voulait pousser les limites de l’innovation», a déclaré jeudi à Métro la conférencière Karen Cortell Reisman, dont la grand-mère était la cousine d’Albert Einstein, lors d’un bref entretien téléphonique. L’auteure de deux livres, qui réside aux États-Unis, s’apprêtait alors à prendre un avion pour Montréal, où elle donnera d’ici dimanche quelques discours dans le cadre de l’événement Célébrer un siècle de génie, qui vise à honorer l’héritage du physicien, en particulier la théorie de la relativité générale qu’il a développée de 1907 à 1915.

Depuis de nombreuses années, Mme Cortell Reisman donne des conférences intitulées «Letters From Einstein», où elle raconte le parcours du célèbre physicien, décédé en 1955 aux États-Unis, en se basant sur une panoplie de lettres constituant des échanges entre le physicien et sa grand-mère. En lisant celles-ci, l’auteure a découvert les traits de caractère de celui qu’elle aurait tant voulu rencontrer. «Il était charmant. Ce qui ressort de ces lettres, c’est que même s’il était si connu, il était humble et prenait soin des autres», a-t-elle indiqué au sujet de son lointain cousin qui, en 1905, a révolutionné le monde de la physique en publiant ses premiers écrits sur la théorie de la relativité.

Karen Cortell Reisman croit d’ailleurs qu’Albert Einstein doit servir de modèle pour les scientifiques et les créateurs de demain. «Il peut inspirer les jeunes à travailler fort, à ne pas rester dans leurs habitudes et à avoir un sens de l’humour», a souligné celle qui donnera une conférence vendredi dans la métropole dans le cadre du Forum jeunesse Einstein.

Un événement unique
Du 7 au 10 septembre, des dizaines de pointures de renommée internationale convergeront à Montréal pour donner des conférences à des centaines de jeunes provenant d’un peu partout au Québec et du reste du pays afin de rendre hommage à Albert Einstein. Le chercheur en intelligence artificielle à l’Université de Montréal, Yoshua Bengio, l’astronaute canadien Chris Hadfield et le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté seront d’ailleurs du nombre.

«Le meilleur moyen de célébrer [Albert Einstein] était d’inviter des gens qu’il a inspirés», a expliqué à Métro l’entrepreneur et instigateur de l’événement, Matthew Price-Gallagher. «Il a influencé la vie des gens bien au-delà de la science. Il défendait l’éducation et la jeunesse. Il voulait utiliser sa voix pour changer les choses», a-t-il ajouté.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!