L’américaine Facebook annoncera vendredi matin la création à Montréal d’un tout nouveau laboratoire de recherche spécialisé en intelligence artificielle, a appris Les Affaires.

Ce laboratoire, le premier de la famille Facebook à voir le jour au Canada, sera dirigé par la québécoise Joëlle Pineau, actuellement professeure à l’Université McGill et co-directrice du Reasoning and Learning Lab, un laboratoire de recherche sur le rayonnement et l’apprentissage.

La réputation grandissante de Montréal comme pôle mondial de recherche en intelligence artificielle aurait convaincu les dirigeants de Facebook – après ceux de Google, Microsoft et IBM –  à s’intéresser de plus près à ce que la ville avait à offrir en la matière.

Selon nos informations, Montréal deviendra ainsi la quatrième ville de la planète à joindre l’équipe du Facebook Artificial Intelligence Research (FAIR), unique responsable de la recherche en intelligence artificielle au sein de la famille Facebook.

Les trois autres centres de recherche du roi des réseaux sociaux sont implantés à Menlo Park, siège de Facebook en Californie, de même qu’à New York et Paris.  Un total d’une centaine de chercheurs compose cette équipe internationale, à laquelle doit se joindre celle du futur laboratoire Facebook de Montréal.

Composée pour l’heure d’une dizaine de chercheurs, on s’attend à ce que l’équipe montréalaise de Facebook double rapidement pour atteindre une vingtaine de scientifiques d’ici la fin de 2018.

Déjà, Facebook aurait recruté Pascal Vincent, un jeune chercheur en intelligence artificielle parmi les plus en vue de l’Université de Montréal. Avec le chercheur montréalais Yoshua Bengio, une sommité mondiale dans le domaine, il aurait aussi cofondé l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal, mieux connu sous l’acronyme MILA, pour Montreal Institute for learning Algorithms (MILA).

La rumeur, qui circulait depuis quelques temps, devrait faire l’objet d’une conférence vendredi matin, rue McTavish à Montréal, en présence des représentants politiques de tous les paliers de gouvernement, allant du maire de la métropole, Denis Coderre, au premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Selon les informations que nous avons pu recueillir, le laboratoire de Montréal regroupera des chercheurs et ingénieurs spécialisés dans l’apprentissage automatique (machine learning). Mais il est aussi prévu que l’équipe montréalaise soit appelée à se pencher sur des problèmes touchant l’apprentissage par renforcement (reinforcement learning) et le systèmes de dialogue (dialog systems).

Le chef de la technologie de Facebook, Mike Schroepfer, ainsi que le directeur de la recherche en intelligence artificielle chez Facebook, Yann LeCun, par qui est né le réseau de laboratoires FAIR, devraient également venir à Montréal pour l’annonce. En plus de confirmer l’implantation de Facebook au Québec, on s’attend à ce que ces derniers en profitent pour sceller différents partenariats avec la communauté de recherche de Montréal.

Ces partenariats s’accompagneraient d’une contribution de 7M$ à distribuer entre différents organismes et institutions montréalaises, dont l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA), l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), l’Université McGill et l’Université de Montréal.

Pour l’heure, la professeur Pineau conservera ses fonctions de professeur et chercheur à l’Université McGill. À moins de changements par contre, cette dernière devrait délaisser progressivement ses fonctions d’universitaire pour en venir à se consacrer complètement à ses activités chez Facebook.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!