Mario Beauregard/Métro

Les bornes d’information indiquant en temps réel le délai d’attente avant le passage du prochain autobus de la Société de transport de Montréal (STM) sont relativement précises, malgré quelques bogues qui persistent. Métro les a mises à l’épreuve.

Jusqu’à tout récemment, les usagers des bus de la métropole devaient se fier aux vieux horaires papier. Avec le projet iBus, ils pourront bientôt connaître l’heure exacte de passage du prochain autobus, quelles que soient les conditions de circulation.

Les quelque 1800 bus de la STM sont désormais tous reliés par GPS à un centre de contrôle, qui sait à tout moment où est chaque véhicule et à quelle vitesse il circule. Les données sont relayées à 90 bornes d’information – se trouvant aux arrêts les plus achalandés et aux édicules des stations de métro – et bientôt à une application mobile pour téléphone cellulaire, qui doit voit le jour cet automne.

Mais quelle est la qualité des informations fournies? Métro a testé la précision de trois bornes regroupant les informations d’une dizaine de lignes d’autobus. À la station de métro Sherbrooke, les cinq autobus de la ligne 24-Sherbrooke sont tous partis à l’heure prévue, sauf l’un d’eux, qui est parti une minute plus tôt qu’annoncé.

«Il y a encore parfois un décalage d’une minute entre l’afficheur pour les usagers et les demandes de départ qu’on reçoit du centre opérationnel», rapporte un chauffeur de la STM rencontré sur le réseau.

La porte-parole de la STM, Amélie Régis, explique plutôt que ce décalage d’une minute permet «au chauffeur de se préparer à partir à l’heure indiquée aux clients».

À la station de métro Plamondon, la fiabilité n’était pas au rendez-vous lors de la visite de Métro. Sur les trois passages échantillonnés, un seul autobus est arrivé à l’heure annoncée, soit celui du circuit 161-Van Horne Est. Il a fallu attendre neuf minutes plutôt que six avant l’arrivée du bus 124-Victoria Sud. Quant au bus 161-Van Horne Ouest, les usagers ont finalement attendu cinq minutes de plus que prévu.

Les afficheurs sont pourtant capables de fournir des informations sur l’état du réseau routier. Par exemple, l’afficheur situé dans le Quartier des spectacles, indiquait, lors du passage de Métro, que l’autobus du circuit 435-Express Du Parc–Côte-des-Neiges accusait une retard de six minutes qu’on attribuait à la «congestion».

Lors de sa tournée, Métro a aussi constaté qu’un bus de la ligne 144-Avenue des Pins, devant partir à 8h42, est resté sur place, à la station de métro Sherbrooke, sans prendre de nouveaux passagers. Le suivant est passé à 8h48, avec 6 minutes de décalage, sans que la borne d’information en avise les usagers.

«Les passages manquants sont parmi les enjeux qui nous sont le plus rapportés par la clientèle, avec les retards et les erreurs d’affichage», mentionne la porte-parole de la STM.

«Comme ce projet est en déploiement progressif et que les bornes d’information à la clientèle sont en mode test, nous recueillons les commentaires des clients afin de nous permettre de prioriser les pistes d’amélioration», ajoute Amélie Régis.

Depuis le mois de février, la STM a reçu près de 400 commentaires mentionnant des problèmes. «Près de 300 commentaires positifs ont aussi souligné l’amélioration de l’expérience client», précise la STM.

La prochaine étape consistera à présenter les temps d’attente en temps réel sur le Web, ainsi que par l’intermédiaire d’une application mobile. «Une version béta d’information en temps réel est actuellement testée par des employés sur le site web de la STM. Et d’ici quelques semaines, ce sera au tour de certains clients de la tester», fait savoir Mme Régis, avant d’ajouter que le déploiement au grand public et sur plusieurs plateformes est prévu pour la fin de l’année.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!