La Ville de Montréal bannira prochainement certains types de véhicules lourds, révisera les heures de livraison et obligera ses fournisseurs à s’équiper de barres latérales.

Aucun calendrier n’a cependant été avancé pour la mise en place de ces mesures qui ont été dévoilées lundi, durant la dernière séance du conseil municipal avant de prochaines élections. Pour les mettre en place, l’administration Coderre vient de mandater son Service des infrastructures, de la voirie et des transports (SIVT), qui sera chargé d’élaborer une stratégie globale, dans le but de protéger les piétons et les cyclistes, et d’évaluer la faisabilité de toutes ces mesures.

Parmi ces dernières, il y a notamment la réduction graduelle de la circulation des véhicules «à angles morts élevés» sur le territoire de la métropole, comme l’indique un document de la Ville. Cette mesure s’inspire notamment de Londres, qui a mise en place une telle initiative avec la création d’un indice de «vision directe» permettant d’éliminer progressivement, d’ici 2024, les camions les plus problématiques sur son territoire.

Heures de livraison à revoir
La Ville veut également diminuer la présence de poids lourds dans certains quartiers. Les heures de livraison seront revues, selon la densité de la zone, la taille des véhicules et leur usage. Les véhicules «propres» seront par ailleurs privilégiés et des interdictions pourraient être prononcées, selon la surcharge du réseau.

Il s’agit d’une «très bonne idée», selon l’opposition officielle. «On s’est toujours prononcé en faveur de réévaluer la place du camion en ville, a souligné la chef de Projet Montréal, Valérie Plante. On va même plus loin: dans les zones résidentielles, il ne devrait plus y avoir de gros camions. Il faut de plus petits camions.»

La distance entre les camions et les piétons est elle-aussi au cœur de cette future stratégie puisque l’administration espère «obliger les conducteurs à maintenir une distance sécuritaire minimale d’un mètre entre leur véhicule et les piétons lorsqu’ils entrent dans une intersection». Enfin, la Ville évaluera «la faisabilité» d’installer des caméras arrière sur la flotte [de ses] camions», mais aucun calendrier n’est encore avancé.

Une limitation des vitesses à 30 km/h, dans les rues résidentielles de Montréal, et à 40 km/h dans de nombreuses artères, sera aussi imposée, tel que l’avait annoncé le maire Coderre début juillet, à l’image de ce qui se fait déjà dans l’arrondissement du Plateau–Mont-Royal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!