Isabelle Bergeron/TC Media

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) propose d’instaurer la gratuité du transport en commun à Montréal.

Dans une note publiée jeudi, le chercheur Bertrand Schepper indique que l’absence de tarification permettrait entre autres à la Ville d’atteindre son objectif de diminution de gaz à effet de serre de 80% d’ici 2050. Une telle mesure coûterait 620M$, d’après les calculs de l’IRIS. Celui-ci suggère de la mettre en place de façon progressive, en abolissant d’abord les tarifs pour les jeunes âgés de moins de 18 ans, les étudiants et les aînés. La facture s’élèverait alors à 104M$.

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, a jugé «intéressantes» les conclusions de l’étude de l’IRIS. Elle a souligné que pour instaurer une telle gratuité, l’accord de Québec serait nécessaire. Mme Plante a rappelé que Projet Montréal est en faveur de la gratuité dans les transports en commun pour les enfants de 12 ans et moins et les aînés.

«Nous n’envisageons pas la gratuité [pour tous]», a quant à lui indiqué Denis Coderre, qui précise que «Montréal est parmi les villes en Amérique du Nord où les tarifs de transports sont les moins chers».

Ce dernier a mis en avant l’extension récente du tarif étudiant sans limite d’âge. «C’est cette voie que je favorise, soit de mettre de l’avant une tarification sociale», a-t-il ajouté.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!