Mario Beauregard/Métro Formule E à Montréal, 2017

Alors que l’organisation de la Formule E est l’un des sujets qui alimentent cette campagne électorale montréalaise, le gouvernement du Québec vient d’accorder une subvention de 1M$ pour appuyer l’événement qui s’est tenu l’été dernier dans le centre-ville.

Ce décret, adopté le 27 septembre, a été publié mercredi dans la Gazette officielle. Cette subvention a été autorisée par le ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux et n’est pas destinée directement à la Ville de Montréal, mais à l’organisme Montréal c’est électrique, en charge de cet événement.

Il ne s’agit pas de la première subvention de Québec pour ces courses électriques qui ont eu lieu les 29 et 30 juillet. Alors qu’un budget global de 24M$ avait été annoncé par le maire Denis Coderre, une première somme de 500 000$ avait été accordée par le gouvernement Couillard. Au total, la Ville de Montréal avait demandé une aide financière de 4M$ pour cette première édition.

Alors que Denis Coderre et Evenko, promoteur de l’événement, refusent toujours de dévoiler le nombre de billets vendus, Valérie Plante, chef de Projet Montréal et candidate à la mairie, juge cette nouvelle subvention «préoccupante.»

«J’aimerais rappeler qu’on a déjà englouti 24M$ de l’argent des contribuables et on a une marge de crédit qui a été votée de 10M$, pour laquelle Projet Montréal a voté contre, a-t-elle dénoncé. Encore une fois, on rajoute de l’argent public pour la Formule E. Ça envoie un bien mauvais message aux Montréalais.»

Du côté de Denis Coderre, son attachée de presse, Noémie Brière-Marquez, indique que cette subvention avait été demandée en 2016. Même son de cloche pour Montréal c’est électrique. «Il ne s’agit pas d’un nouveau montant», a soutenu Coralie-Jade Fournier, attachée de presse de MCE.

Contacté par Métro, le cabinet du ministre Coiteux a confirmé que «des discussions ont eu lieu» avant ces courses, mais que le montant de cette nouvelle subvention «ne pouvait pas être annoncé publiquement». «Il restait des étapes à franchir et des fils à attacher», a souligné Marie-Ève Pelletier, porte-parole du ministre, tout en expliquant qu’il «n’y a rien d’inhabituel qu’un décret soit publié après la tenue d’un événement.»

Les subventions versées à Montréal c’est électrique pour la Formule E

  • Fédéral: 1,75M$ – prêt remboursable du fédéral (développement économique Canada)
  • Provincial: 1,5M$ – subvention du MAMOT (ministère des affaires municipales)
  • Municipal: 1,75M$ – subventions de la Ville de Montréal
  • Hydro-Québec: commandite privée de 0.85M$
  • 10M$ – cautionnement de la marge de crédit de MCE par la Ville de Montréal

(Informations fournies par Montréal c’est électrique)

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!