Mario Beauregard/Métro Formule E à Montréal, 2017

La Coalition Avenir Québec (CAQ) a accusé le gouvernement de Philippe Couillard d’«irresponsabilité» et de «manque de transparence» dans l’octroi d’une subvention supplémentaire de 1M$ à l’organisme Montréal c’est électrique pour la tenue de la Formule E dans le centre-ville de Montréal, l’été dernier.

Le député de Blainville, Mario Laframboise, a déploré, jeudi, pendant la période de questions à l’Assemblée nationale, le fait que la subvention destinée à cet événement montréalais ait bondi de 50 000$ à 1,5M$, ce qui n’est pas conforme aux programmes de subventions gouvernementaux.

«Le ministre des Affaires municipales a décidé de surpasser son propre programme qui accordait un montant maximal de 500 000$, a déclaré le député de la CAQ. Le gouvernement a pris l’argent des contribuables québécois pour accorder une seconde subvention à un événement pour lequel il manquait des informations et pour lequel aucun bilan n’a été fait.»

M. Laframboise a dit soupçonné «un gaspillage de fonds publics» et a demandé au ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, de rendre publique la recommandation présentée au conseil des ministres.

La Gazette officielle a publié plutôt cette semaine le décret, qui a été adopté le 27 septembre dernier et qui autorisait l’attribution d’une subvention de 1M$ à Montréal c’est électrique. Elle s’ajoutait à une autre, qui s’élevait à 500 000$, qui avait été versée préalablement.

Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, a répliqué jeudi en affirmant que le gouvernement a voulu «aider le démarrage d’une événement» et que la Formule E «pourrait connaître un essor dans le futur».

«Il s’agit d’un nouvel événement important à Montréal, a dit M. Coiteux. Le gouvernement a été sollicité pour participer au financement par Montréal.  Comme le gouvernement fédéral par ailleurs. Notre financement à la hauteur de 1,5M$ est peu près équivalent [à celui] du gouvernement du fédéral.»

Le ministre a mentionné qu’à l’origine, une subvention de 4M$ était demandée pour l’organisation des courses de Formule E dans le centre-ville de Montréal l’été dernier. «[Pour le moment], on n’a pas de demande pour l’année prochaine», a-t-il indiqué.

Les courses de la Formule E se sont déroulées les 29 et 30 juillet dernier. Près de 45 000 spectateurs ont assisté à l’événement, d’après les organisateurs. Ces derniers doivent présenter un bilan complet d’ici la fin de l’année pour notamment préciser le nombre de billets qui ont été vendus et donnés.

En vertu d’une entente avec la Formule E, la Ville de Montréal doit organiser les courses de voitures électriques pendant trois ans. Une option pour trois années supplémentaire a été incluse dans l’entente.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!