S’il est réélu, Denis Coderre entend doter chaque arrondissement de la Ville de Montréal d’un conseil jeunesse.

Le maire sortant a fait cette promesse, dimanche, dans le cadre du dévoilement de sa plateforme en matière de jeunesse et de participation citoyenne.

À l’heure actuelle, seulement deux arrondissements sont munis d’une telle structure: Verdun et Ahuntsic-Cartierville.

Cette instance démocratique permet à des jeunes de 12 à 25 ans choisis par le conseil d’arrondissement de présenter des propositions sur des enjeux de leur choix. Ils ont également le mandat de conseiller le maire et le conseil sur les questions et les préoccupations relatives aux jeunes.

Une structure semblable existe déjà à la ville-centre, le Conseil jeunesse de Montréal, depuis 2002.

«On veut être représentatif de la diversité intergénérationnelle de Montréal et on veut que l’administration ait un “réflexe jeune” lorsqu’elle élabore des projets, a exposé Denis Coderre. On veut travailler sur l’inclusivité des 18 et 35 ans et leur représentation en culture, en transport, en habitation, etc.».

«[Les conseils jeunesse] sont un trait d’union entre les citoyens, l’arrondissement et la métropole. Ils nous aident en termes de consultation et de mise en place de politique. »

L’administration sortante espère également qu’une telle mesure aura un impact sur la participation aux élections municipales. En 2013, seulement 42% des Montréalais ont exercé leur droit de vote.

«Plusieurs de nos jeunes qui ont participé [au conseil jeunesse] sont maintenant impliqués dans différents partis et différents paliers de gouvernement. Ç’a été une initiation pour eux», a illustré Marie-Ève Brunet, présidente de l’aile jeunesse de l’Équipe Denis Coderre et conseillère d’arrondissement dans Verdun.

«Un jeune qui va voter la première fois qu’il peut a de fortes chances de voter pour le reste de sa vie. L’inverse est aussi vrai. Si on les outille et qu’ils connaissent la politique municipale, ils seront plus impliqués.» Marie-Ève Brunet

Denis Coderre s’est également engagé à favoriser la construction de logements étudiants le long des axes de transport, notamment lors du prolongement de la ligne bleue vers Anjou, et à mettre sur pied un Bureau de l’enseignement supérieur, qui agira en tant que lien entre l’administration et les institutions universitaires et collégiales.

«Si on veut lutter contre la précarité et l’itinérance, si on veut donner des outils supplémentaires pour un meilleur développement, alors le logement étudiant, c’est essentiel. On travaille beaucoup sur la rétention des talents. Que les étudiants puissent se loger, mais aussi travailler et contribuer au développement de la métropole», a observé le maire sortant.

Ce dernier a indiqué que les développements le long de la ligne bleue étaient «extrêmement intéressants» et se feraient «par projets».

En cas de victoire aux élections du 5 novembre, l’administration Coderre prévoit aussi allouer la somme de 500 000$ par année à des projets jeunesse. L’attribution de ces fonds se fera de concert avec le Conseil jeunesse de Montréal.

«Des projets pour et par les jeunes», a affirmé Denis Coderre.

Cinquante sièges seront également réservés à des jeunes de 35 ans et moins au sein de différents comités de la Ville.

Projet Montréal

Parmi ses propositions touchant la jeunesse, Projet Montréal veut notamment permettre l’installation de bureaux de vote dans les universités. Le premier parti d’opposition à l’hôtel de ville, qui soutient que près du tiers de ses candidats a 35 ans et moins, veut également aider les jeunes par l’amélioration du transport en commun. Projet Montréal compte aussi favoriser la construction de logements familiaux et l’accès à la propriété pour les jeunes familles.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!