Musée Stewart Joe Beef (1835-1889)

Pour célébrer le 375e anniversaire de Montréal, le journal Métro s’est associé au Regroupement des musées d’histoire
de Montréal pour vous présenter des chroniques originales… 100 % histoire!

Le complexe militaire de l’île Sainte-Hélène, plus communément appelé «le fort», ancienne garnison des troupes britanniques au xixe siècle, abrite le Musée Stewart depuis plus de 60 ans. Dotée à l’époque d’une cantine militaire, sa 
caserne a accueilli vers 1864 un militaire à la personnalité flamboyante qui allait devenir une figure marquante de l’histoire de Montréal et dont le nom rayonne toujours dans le paysage gastronomique local.

Né en Irlande vers 1835, Charles McKiernan s’enrôle à un jeune âge dans l’armée britannique et participe à la guerre de Crimée (1854-1856) au sein de la 10e brigade du Royal Regiment of Artillery. Son surnom, «Joe Beef», tire son origine de cette période. Lorsque son régiment se retrouve à court de nourriture, il réussit à dénicher des pièces de viande pour nourrir ses camarades.

Envoyé en 1864 au Canada pour se joindre aux forces armées britanniques à Québec, il est affecté à Montréal à titre de cantinier militaire sur l’île Sainte-Hélène. Quatre ans plus tard, il est démobilisé et peut s’installer en ville, où il ouvre son propre établissement, la Joe Beef’s Canteen, dans le quartier du port.

Au fil du temps, l’auberge acquiert une réputation enviable auprès de la communauté ouvrière montréalaise, aux prises avec la crise économique qui sévit à la fin du xixe siècle. Elle accueille même les clients sans le sou et leur offre un bol de soupe et du pain. Joe Beef est notamment reconnu pour avoir soutenu les ouvriers du canal de Lachine en grève en 1877.

Charles McKiernan est décédé en 1889, ver l’âge de 54 ans, des suites d’une crise cardiaque.

Pour en savoir plus 
sur le Musée Stewart: 
www.stewart-museum.org
Pour en savoir davantage
 sur le «OFF 375: 100% histoire» et pour participer au concours «Sur les traces des fondateurs», visitez le site internet musees-histoire-montreal.ca et suivez la page Facebook.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!