La ligne téléphonique créée dans l’urgence par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM pour permettre aux victimes d’agression sexuelle de dénoncer a enregistré 272 appels.

Ces appels ont logés au SPVM de jeudi après-midi, au moment de l’ouverture de la ligne spéciale, jusqu’à mardi soir. Le service téléphonique était fermé samedi et dimanche. Lundi soir, le nombre était de 253.

«Des enquêteurs travaillent à temps plein pour prendre les appels, mais si la ligne est occupée, il est possible d’appeler le 911 ou de se rendre à son poste de quartier pour porter plainte», a précisé le SPVM.

De son côté, la Sûreté du Québec indique ne pas avoir noté de hausse des appels liés à des agressions sexuelles à sa Centrale de l’information criminelle.

En 2016, le SPVM a traité 123 cas d’agressions sexuelles par mois, une hausse de 14% par rapport à 2015. Ce chiffre pourrait donc être nettement supérieur en 2017.

Les victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle peuvent communiquer avec le SPVM en composant le 514 280-2079.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!