Mario Beauregard/Métro

Le règne de Denis Coderre, l’omnimaire, n’aura finalement duré qu’un seul mandat. Celui-ci a été défait par Valérie Plante assez tôt dans la soirée, jetant une douche froide sur les quelques dizaines de militants s’étant déplacé à l’Olympia dimanche soir pour son rassemblement.

Denis Coderre devient le premier maire montréalais à être poussé hors du pouvoir après un seul mandat depuis Sarto Fournier en 1960. Il avait été battu par Jean Drapeau.

Dès la sortie des résultats préliminaires, la candidate de Projet Montréal a pris une bonne avance et le moral des quelques dizaines de militants d’Équipe Coderre n’a jamais été si optimiste à l’Olympia. Il a d’ailleurs fallu attendre vers 20h30 pour que les premiers candidats arrivent sur place, ceux du Plateau Mont-Royal, le fief de Luc Ferrandez.

Cela est arrivé que trois quarts d’heure avant que Valérie Plante ne soit déclarée vainqueur. À 21h15, ce fut donc le silence total parmi les partisans d’Équipe Coderre.

Voici un résumé des grandes promesses présentées par Équipe Denis Coderre pour Montréal au cours de la campagnes électorale.

Le chef: Denis Coderre

Photo – Mario Beauregard/Métro

Biographie

  • 54 ans. Marié, deux enfants.
  • Maire de Montréal depuis 2013
  • Ancien poste: député fédéral de la circonscription de Bourassa de 1997 à 2013
  • Études: baccalauréat en sciences politiques et maîtrise en administration des affaires (MBA).
  • Deuxième campagne pour la mairie de Montréal
  • 309 147 abonnés sur Twitter
  • 41 576 abonnés sur Facebook

Cinq mesures fortes

  • 5 000 nouveaux logements sociaux abordables: ils verraient le jour d’ici 2021 grâce aux nouveaux pouvoirs en matière d’habitation qui accompagnent le statut de métropole.
  • Taxe sur les boissons sucrées: le maire sortant examiner scruter la possibilité de taxer les boissons sucrées et les boissons énergisantes pour financer des mesures en santé publique. Une taxe de 5% a été évoquée.
  • Bonification du programme d’accès à la propriété: Pour retenir les familles en ville, M. Coderre veut faire passer de 6,5M$ à 17 M$ le programme d’accès à la propriété de la Ville de Montréal.
  • Tarification sociale dans le transport en commun: Cette promesse avait déjà été faite en 2013. Sa forme devra être définie par l’Autorité régionale du transport métropolitain. Le candidat promet également quatre fins de semaines gratuites dans les transports en commun par année.
  • Un centre de consommation d’alcool contrôlée pour itinérants: Ce lieu permettrait de lutter contre le phénomène de l’alcoolisme chez les personnes en situation d’itinérance, sous la supervision d’intervenants.

Mais aussi: une ligne bleue prolongée jusqu’à Anjou, comme annoncé par le gouvernement du Québec; un registre des logements insalubres; une part de 10% des contrats publics à des entreprises d’économie sociale; une étude pour une connexion entre la ligne orange et le REM à Bois-Francs et pour bannir éventuellement, un jour, les voitures à essence de certaines parties de la ville.

«On a eu un quatre ans exceptionnel et il y a encore beaucoup de choses à faire. Les quatre prochaines années sont essentielles. On ne peut pas se permettre de recommencer à zéro, puis d’improviser. On a rééquilibré les dépenses, on a ramené l’intégrité. Je dis à la blague qu’on a un record. On a le même maire depuis quatre ans. Il n’a pas été en prison, il n’y a pas eu une enquête. Les choses fonctionnent bien.» – Denis Coderre, le 30 octobre 2017

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!