Collaboration spéciale Le grand sapin sera illuminé vendredi dans un nouveau village de Noël conçu autour du thème de l’imperfection.

Un an après que des images de son sapin imparfait installé au Quartier des spectacles eurent fait le tour du monde, Sapin MTL mettra de nouveau en valeur un sapin croche dans un village de Noël sur la rue Prince-Arthur, a appris Métro.

«Sapin laid», «vilain sapin», «sapin de la honte», «esti d’coton» : voilà quelques sobriquets qu’a reçus l’arbre installé l’an dernier près de la Place des Arts. Mais selon le cofondateur de Sapin MTL et d’Îlot 84, Philippe Pelletier, ç’a été un coup publicitaire pour sa compagnie de livraison de sapins, qui a un «petit peu trop bien fonctionné». «On ne pensait pas créer un débat social sur l’esthétisme à partir d’un sapin, avoue-t-il. Mais il y a beaucoup de beau qui est ressorti de ça, comme le fait que les Montréalais aimaient que ce ne soit pas un sapin botoxé.»

Quand l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a approché l’organisme à but non lucratif Îlot 84 pour créer un village de Noël qui mettrait en valeur la rue Prince-Arthur nouvellement réaménagée, M. Pelletier a voulu «pousser l’audace plus loin» pour représenter la diversité. «Toute la thématique est autour de l’imperfection et de l’atypique, explique-t-il. C’est aux antipodes d’un village de Noël traditionnel. Il y aura un sapin croche, on va vendre des fruits et légumes imparfaits ainsi que des tacos au lieu des plats typiques.»

Il y aura tout de même des activités autour de la thématique des Fêtes, par exemple la confection de décorations ou de couronnes de sapin.
Le Village du Vilain Sapin de Montréal sera ouvert à partir de vendredi jusqu’au 23 décembre entre les rues Saint-Dominique et Coloniale sur la rue Prince-Arthur.

C’est d’ailleurs vendredi qu’aura lieu la cérémonie d’illumination du sapin, cette fois-ci de taille beaucoup plus modeste, soit 7 m au lieu de 26 m de hauteur. «Le but n’est pas que ça fasse le tour du monde : c’est plus local. Le but est de faire un clin d’œil au projet de l’an dernier», résume Philippe Pelletier.

Railleries
Le sapin de Noël de décembre dernier avait beau être le plus grand au Canada, il a été tourné en ridicule jusqu’à l’étranger, puisqu’on le trouvait dégarni.

De grandes chaînes de télévision américaines étaient même venues à Montréal pour réaliser des reportages sur le sapin du Quartier des spectacles.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!