Josie Desmarais / Métro Le comité exécutif présenté par la nouvelle mairesse de Montréal Valérie Plante la semaine dernière ne compte aucun individu issu des minorités visibles parmi ses 17 membres

Le comité exécutif de la nouvelle administration montréalaise, incluant les membres associés, compte 17 élus, dont huit femmes. Avec la mairesse, Valérie Plante, il y aura donc autant de femmes que d’hommes. Mais les minorités visibles sont absentes, déplore l’opposition.

«Le comité exécutif comprend quatre maires, huit conseillers de ville d’expérience et cinq nouveaux élus», a déclaré lundi Mme Plante qui a ajouté que «cette équipe saura s’attaquer aux problématiques montréalaises en mettant de l’avant des solutions innovantes».

L’administration Plante sera dirigée par le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, qui a indiqué vouloir y créer des trios d’élus pour «briser les silos» et s’assurer qu’ils travaillent en «complémentarité». Par exemple, dans le cadre de certains grands chantiers, le responsable de l’eau travaillera avec celui des transports et de l’urbanisme pour assurer la mobilité et voir si la rue pourrait être reconfigurée différemment pour améliorer la ville.

Fait notable, le comité exécutif ne compte qu’un seul élu issu d’Équipe Coderre, alors que Valérie Plante avait indiqué en campagne vouloir ouvrir ses portes aux élus de l’opposition. Il s’agit du maire de Verdun, Jean-François Parenteau ,qui obtient le portefeuille du Services aux citoyens et de l’approvisionnement et qui siégera dorénavant comme indépendant. «Je ne pouvais pas être assis entre deux sièges. Éthiquement et moralement, ce n’était pas faisable», a expliqué M. Parenteau lundi.

Une position que ne partage pas Lionel Perez, le nouveau chef de l’opposition depuis le départ de Denis Coderre. Il affirme qu’au moins six élus de son équipe se sont fait offrir des postes à condition de quitter leur parti, ce qui contredit selon lui avec la promesse de Mme Plante de rompre avec la partisanerie. «Par le passé des élus ont siéger au comité exécutif de l’administration Coderre, tout en gardant leur place dans le caucus de Coalition Montréal», a t-il souligné.

Benoit Dorais clame plutôt qu’il a été demandé aux élus de l’opposition souhaitant se rallier qu’ils devaient uniquement quitter le caucus d’Équipe Coderre afin d’éviter les «tiraillements», mais que les élus en question auraient pu continuer de militer pour leur parti.

Selon l’opposition officielle, la nouvelle administration municipale de Projet Montréal manque en outre d’expérience à certains postes clés et souligne que la diversité ethnique n’est pas au rendez-vous. Sur ce dernier point, Valérie Plante a mentionné que «la diversité reste une priorité», mais que le conseil municipal compte très peu d’élus issus des minorités visibles.

L’élu d’Équipe Coderre, Frantz Benjamin, affirme pour sa part que le conseil municipal compte, parmi les 103 élus, au moins cinq conseillers issus des minorités visibles. «Le fait qu’aucun d’entre eux ne se retrouve au sein du comité exécutif est un recul de 25 ans. Aujourd’hui, 32% de la population montréalaise ne se retrouve pas dans la composition du comité exécutif», a fait savoir l’ancien président du Conseil interculturel de Montréal.

Le comité exécutif est composé de:

  • Mairesse: Valérie Plante
  • Président : Benoit Dorais, responsable des finances, du capital humain, des affaires juridiques et de l’évaluation foncière
  • Vice-présidente et responsable de l’habitation, de la planification immobilière et de la diversité montréalaise: Magda Popeanu
  • Vice-président et responsable de l’eau, des infrastructures et de la Commission des services électriques: Sylvain Ouellet
  • Culture, patrimoine et design: Christine Gosselin
  • Ville intelligente, technologies de l’information et innovation: François Croteau
  • Responsable du développement économique et commercial et relations intergouvernementales: Robert Beaudry
  • Grands parcs, espaces verts et grands projets: Luc Ferrandez
  • Transports, urbanisme et Office de consultation publique de Montréal: Eric Allan Caldwell
  • Développement social et communautaire, itinérance,  jeunesse, sports et loisirs: Rosannie Filato
  • Transparence, démocratie, gouvernance, vie citoyenne et Espace pour la vie: Laurence Lavigne-Lalonde
  • Services aux citoyens, environnement et approvisionnements: Jean-François Parenteau
  • Sécurité publique: Nathalie Goulet

Les membres du comité exécutif pourront s’appuyer sur cinq conseillers associés:

  • Sophie Mauzerolle (conseillère associée à la mairesse)
  • Marianne Giguère (développement durable et transports actifs)
  • Suzie Miron (infrastructures)
  • Alex Norris (sécurité publique)
  • Craig Sauvé (services aux citoyens et mobilité)

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!