La première mairesse de l’histoire de Montréal, Valérie Plante, serait sur le point de désigner une femme à la tête de la présidence du conseil municipal. Un autre fait historique.

Depuis la création de la fonction de président du conseil municipal en décembre 1986, au début du mandat du maire Jean Doré, ce poste a toujours été occupé par un homme. Un point qui pourrait être corrigé lundi, au cours de la première assemblée de ce nouveau conseil par celle qui a déjà brisé un plafond de verre le 5 novembre en battant le maire sortant, Denis Coderre.

«Tout est intéressant et rien n’est décidé», a répondu Valérie Plante, avec un large sourire, lorsque Métro l’a questionnée sur ce sujet. «Il faut garder des surprises», a-t-elle ajouté.

Deux noms circulent actuellement dans les coulisses de l’hôtel de ville. Émilie Thuillier, nouvellement élue mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, tiendrait la corde. «C’est une valeur sûre», a loué Mme Plante, qui aurait souhaité l’intégrer dans son comité exécutif. L’intéressée, qui a déjà connu cette expérience en 2012 et 2013, a cependant décliné afin d’avoir plus de temps pour se consacrer à la direction de son arrondissement.

«Elle voulait se concentrer sur son rôle de mairesse et je trouve que c’est une bonne idée, a repris Mme Plante. Dans les dernières années, beaucoup d’arrondissements ont souffert d’avoir leur maire au comité exécutif.»

Interrogée par Métro, Émilie Thuillier, qui dispose d’une solide expérience municipale depuis son élection comme conseillère d’Ahuntsic en 2009, n’a ni voulu confirmer, ni infirmer cette information.

Mairesse indépendante de LaSalle, Manon Barbe est elle aussi pressentie pour ce poste. Cette dernière avait apporté son soutien à Valérie Plante au cours de la dernière campagne électorale. Cependant, elle assure n’avoir «aucune attente», tout en gardant la porte ouverte.

«Mme Plante est une femme intelligente, bien entourée et bien conseillée. Elle a beaucoup de femmes avec de belles compétences dans son équipe, a précisé celle qui dirige LaSalle depuis 2003. Je lui ai offert de travailler en collaboration avec elle, bien avant son élection, et elle sait où je loge. Je n’ai aucune demande particulière, mais je suis prête à servir.»

L’arrivée de Manon Barbe serait appuyée par d’autres partis politique montréalais. «Elle a de l’expérience, a justifié le chef de Coalition Montréal, Marvin Rotrand, qui a mis en avant l’une des «promesses» de l’actuelle mairesse de Montréal. Elle nous a dit que le conseil serait moins partisan. Pour y arriver, ça prend des gens d’autres formations.»

Un avis partagé par Frantz Benjamin, président du conseil municipal de 2013 à 2017. «Ce serait une bonne chose de faire appel à quelqu’un de l’extérieur de Projet Montréal. Ce serait un beau message», a-t-il indiqué.

Le nom de Magda Popeanu avait aussi circulé avant d’être récemment retiré de cette liste de prétendantes. Vice-présidente du conseil au cours du dernier mandat, elle a été réélue dans Côte-des-Neiges avec Projet Montréal. Mme Popeanu a finalement obtenu le poste de vice-président du comité exécutif et de responsable de l’habitation, des fonctions incompatibles avec la fonction de présidente du conseil.

Rôle de neutralité
Quel est le rôle du président du conseil? Ce dernier siège au centre de l’assemblée, devant les 64 autres élus présents, et dirige les débats. «Il doit être neutre, ne pas siéger au caucus de son parti, arrêter les activités partisanes et avoir un esprit indépendant», souligne Frantz Benjamin.

Le président ne participe pas aux votes, sauf en cas d’égalité. Dans ce cas, sa position est déterminante.

Cette fonction implique également de diriger les activités de l’Hôtel de Ville, dans lequel de nombreuses expositions sont notamment programmées. Prochainement, cette personne devra aussi se pencher sur le déménagement du conseil municipal puisque la bâtisse actuelle sera fermée, d’ici la fin 2018, pour de lourdes rénovations.

Par le passé, avant l’instauration de cette fonction par Jean Doré, son prédécesseur, Jean Drapeau, occupait ce siège, qu’il cumulait avec son poste de maire.

Les présidents du conseil municipal

  • André Berthelet (1986 – 1994)
  • Luc Larrivée (1994 – novembre 2001)
  • Marcel Parent (2001 – 2009)
  • Claude Dauphin (2009 – 2011)
  • Harout Chitilian (2011 – 2013)
  • Frantz Benjamin (2013 – 2017)

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!