Josie Desmarais Valérie Plante

Contrairement à son prédécesseur, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, compte rendre publics les rapports de ses missions à l’étranger.

Avec cette action, Valérie Plante souhaite «assurer plus de transparence et une meilleure reddition de comptes», a-t-elle déclaré mercredi, au cours de son allocution durant la séance hebdomadaire du comité exécutif.

La semaine passée, la mairesse de Montréal a vécu ses premières missions internationales. Elle est allée à Toronto puis à Chicago, avant de s’envoler pour l’Europe. Elle a notamment rencontré la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, ainsi que ses homologues de Lyon et de Bruxelles, Georges Képénékian et Philippe Close.

Les rapports de ces déplacements seront dévoilés mercredi prochain, à l’occasion de la prochaine séance du comité exécutif.

Depuis son arrivée à la tête de la métropole, Valérie Plante a fait de la transparence l’un de ses chevaux de bataille. Elle a notamment promis de rendre public son agenda quotidien, à l’instar des premiers ministres du Québec et du Canada, de même que de rétablir une directive supprimée à l’hôtel de ville par Denis Coderre, soit de faire enregistrer ses invités dans le registre de la sécurité.

Durant le mandat de M. Coderre, les agents municipaux avaient eu pour consigne de ne plus enregistrer les visiteurs du maire et de son cabinet.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!