Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — La mairesse de Montréal, Valérie Plante, affirme avoir eu une «très belle» première rencontre avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui a été l’occasion pour eux de discuter de la légalisation de la marijuana et de mobilité dans la métropole.

Lors d’une mêlée de presse après leur entretien à l’hôtel de ville, mardi, Mme Plante a dit avoir été rassurée par les propos du premier ministre sur la légalisation de la marijuana, prévue le 1er juillet.

«J’ai beaucoup apprécié que M. Trudeau réitère l’importance des villes dans ce dossier, qu’elles doivent être partie prenante non seulement du processus décisionnel, mais qu’elles puissent profiter également des ressources financières nécessaires pour bien opérationnaliser l’entrée en vigueur», a-t-elle soutenu.

Avant leur rencontre, le premier ministre Trudeau a assuré que son gouvernement aurait «beaucoup de flexibilité» sur ce sujet afin que la légalisation de cette substance ne représente pas un «fardeau» pour les municipalités canadiennes.

Selon Mme Plante, il a aussi été question pendant cette rencontre de mobilité et de la fameuse ligne rose proposée par le parti de la mairesse lors des dernières élections municipales.

Pour construire cette cinquième ligne de métro, Montréal aurait notamment besoin de l’aide du gouvernement fédéral.La mairesse croit qu’il faut profiter des fonds que veut investir Ottawa dans les infrastructures vertes au cours des prochaines années.

«La ligne rose, M. Trudeau voit bien la pertinence d’avoir une telle ligne. Ceci étant dit, c’est à nous de peaufiner et de présenter un projet plus complet», a-t-elle expliqué.

Mme Plante affirme être inspirée par ce qui s’est passé à Toronto, qui a inauguré récemment six nouvelles stations de métro. Les gouvernements provincial et fédéral auraient encouragé la mairesse à peaufiner son plan, ce qu’elle dit prendre au sérieux.

«On est en train de documenter davantage pour pouvoir faire une proposition en bonne et due forme (…) L’argent est là, c’est à nous de démontrer la pertinence du projet», a-t-elle indiqué.

Valérie Plante dit vouloir travailler avec ses collègues de Laval et Longueuil pour proposer une «perspective globale» et ne pas opposer les projets de mobilité. Longueuil souhaite depuis longtemps prolonger la ligne jaune, qui n’a en ce moment que trois stations, et Laval voudrait aussi prolonger la ligne orange.

Le premier ministre a rapidement quitté l’hôtel de ville après la rencontre, mais il a affirmé que leur entretien s’était bien déroulé.

«On a eu de belles conversations sur le partenariat entre le fédéral, le provincial et le municipal. On continue de collaborer et ça se passe bien», a-t-il déclaré en partant.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!